L’école de l’Artistic Théâtre ouvrira ses portes en octobre prochain. Par un cycle de trois ans, la formation propose aux futurs élèves de se former sur l’interprétation et le jeu corporel, l’écriture et la mise en scène. Grâce au lien entre l’école et le théâtre, cette formation compte aider les élèves à se confronter au quotidien des professionnels de la scène.

Lancer une école de théâtre alors que la pandémie de la Covid-19 sévit encore a de quoi surprendre. C’est pourtant le pari dans lequel se sont engagés la metteure en scène Frédérique Lazarini et l’équipe de l’Artistic Théâtre, situé dans le XIe arrondissement.

Un lien étroit entre école et théâtre

« Nous avions déjà le projet en tête mais nous avons profité du temps de pause imposé par le confinement pour le construire et le sortir de terre », raconte-t-elle. La formation se déroulera en trois ans à raison de cinq matinées par semaine, pour un coût de 3 000 euros par année.

Selon la fondatrice, l’originalité de cette école tient à son lien avec le théâtre. Les classes auront lieu dans un complexe de six salles qui se trouve à cinq minutes du lieu. « Cela permettra aux élèves d’appréhender de façon privilégiée le monde d’un théâtre en activité, poursuit Frédérique Lazarini. Je souhaite qu’ils soient témoins des répétitions, qu’ils assistent à une première lecture avec une équipe professionnelle, à des premiers filages. Ils pourront travailler à l’assistanat de la mise en scène et, s’il y a des distributions de jeunes gens, nous puiserons bien sûr dans le réservoir d’acteurs de la formation. Parfois les écoles sont très séparées du monde professionnel. L’idée serait de faire en sorte que les élèves côtoient les acteurs et discutent avec eux. »

Écriture et mise en scène

Le programme pédagogique sera aussi influencé par l’approche plurielle du théâtre et du jeu que veut proposer l’Artistic Théâtre. « Il y a deux salles, une grande pour des spectacles plus amples, une plus petite qui expérimente toutes sortes de formes et de travaux scéniques, détaille Frédérique Lazarini. Le plateau a été transformé en appartement, comme si on entrait chez quelqu’un, pour créer un effet de réel. Il y a eu aussi des déambulations, les comédiens passaient d’un décor à l’autre. »

En plus du travail sur l’interprétation et sur le corps, l’école proposera du jeu devant la caméra, un atelier d’écriture, une approche de l’histoire du théâtre et de la mise en scène. « Nous avons mis en place des cartes blanches pour que les étudiants puissent travailler sur des projets personnels, s’interroger eux-mêmes sur les choix scéniques et créer des représentations ou des lectures. »

Trois professeurs permanents animeront les cours : Gérard Chabanier, sur le travail du masque et du clown, Coco Felgeirolles, sur l’interprétation, et Mathias Maréchal, sur la préparation aux concours des Écoles nationales supérieures d’art dramatique de théâtre. Ces enseignements seront complétés par des modules spécifiques et de master classes.

Une fois par an, un spectacle sera représenté sur la scène de l’Artistic Théâtre. Une quinzaine d’élèves, âgés de 18 ans et plus, sera formé par cycle. La sélection se réalise sur entretien.

Chloé GOUDENHOOFT

En savoir plus : L’École Artistic Théâtre

.



Crédits photographiques : Artistic Théâtre