Profession Spectacle et la Fondation Royaumont ont ceci de commun qu’ils attachent une réelle importance à l’œuvre de transmission auprès des professionnels de la culture. Cet enracinement est cela même qui fonde toute analyse contemporaine. C’est pourquoi nous sommes heureux de vous annoncer notre nouveau partenariat : crowdfunding, actualités musicales, chroniques mensuelles…

Depuis plusieurs décennies, la Fondation Royaumont accompagne des projets artistiques et offre une approche renouvelée des répertoires en favorisant la rencontre entre interprétation historiquement informée et musicologie pratique. En ce sens, depuis 2009, qui est aussi l’année de la création de Profession Spectacle, la Bibliothèque musicale François Lang (BmFL), placée au cœur de l’Abbaye, offre un outil privilégié pour la recherche et la pratique artistique.

Des archives vivantes

Nombreux sont les artistes et chercheurs qui viennent consulter régulièrement à la BmFL des manuscrits autographes, des éditions rares de partitions ou de traités allant de la fin de la Renaissance aux premières décennies du XXe, à l’appui d’ouvrages spécialisés et d’études musicologiques.

Les fonds de la BmFL ont récemment orienté l’ensemble Pygmalion de Raphaël Pichon dans son travail sur les opéras de Rameau, permis à Bertrand Cuiller l’enregistrement de son intégrale des pièces de clavecin du même compositeur, soutenu Edoardo Torbianelli dans sa démarche d’interprétation historiquement informée de l’œuvre de Chopin et offert à Louis-Noël Bestion de Camboulas la possibilité d’adapter pour l’orgue des œuvres symphoniques.

Une première pour la Fondation : le lancement d’un financement participatif

Bibliothèque musicale François Lang

Mais pour garantir la pérennité de ce patrimoine tout en le maintenant vivant, c’est-à-dire en continuant à la rendre accessible, il convient selon Thomas Vernet, responsable de la BmFL, de veiller à ses conditions et état de conservation.

C’est dans ce but que la Fondation Royaumont souhaite engager une campagne de restauration d’une partie des partitions et traités précieux de la collection François Lang, que le temps et l’usage ont altérés. Il s’agit d’un corpus de partitions d’opéras et cantates françaises du Grand Siècle, dont certaines ont appartenu à de prestigieux personnages – le Grand Dauphin, Mme de Pompadour… – un exemplaire des Institutioni harmoniche de Zarlino (1594), somme des connaissances musicales de l’époque, ou encore des exemplaires des premières éditions des œuvres pour clavecin de J.S. Bach.

Ne pouvant à elle seule assumer le coût de telles restaurations confiées à un prestataire spécialisé, la Fondation Royaumont lance un appel au financement participatif, à partir d’aujourd’hui, mercredi 1er mars – une campagne que Profession Spectacle a décidé de soutenir. Car la préservation du patrimoine est nécessairement œuvre commune !

Transmettre pour mieux créer : ouverture d’une chronique mensuelle

A l’heure où certains considèrent les ruines comme les inutiles décombres de civilisations ennemies, jusqu’à les raser irrémédiablement, il nous apparaît, à Profession Spectacle, que la transmission patrimoniale est une œuvre de première nécessité : nous sommes d’abord riches de ce que nous recevons. La création contemporaine tend à l’universalité qu’à hauteur de sa capacité d’enracinement ; un arbre ne se déploie pleinement que dans la mesure où ses racines plongent dans la terre dont il puise la sève.

L’histoire – notre histoire – est maîtresse en humanité. C’est pourquoi Profession Spectacle a fait le pari, dès sa création, de publier des articles évoquant l’histoire des différents arts, en même temps que de nombreux papiers sur l’actualité musicale, théâtrale, chorégraphique, cinématographique, audiovisuelle…

Notre partenariat avec la Fondation Royaumont s’inscrit dans ce prolongement : Thomas Vernet tiendra désormais une chronique mensuelle au sein de notre média. Vous, chers lecteurs, pourrez y lire en exclusivité des informations, anecdotes et écrits inédits, tout droit surgis des siècles passés. Un trésor à transmettre, pour continuer à mieux créer.

Nadège POTHIER

Campagne de financement participatif : Préservons les partitions de Royaumont.