Le théâtre le Phénix, scène nationale, de Valenciennes vient de rouvrir après sept mois de travaux.

Mardi 12 novembre, les publics, les artistes, les équipes du chantier, les professionnels, mais aussi les mécènes et les élus se sont rassemblés pour fêter un nouveau Phénix, lieu de synergie et de créativité.

Inauguré en 1998, le théâtre nécessitait des travaux de réhabilitation et, surtout, une inscription plus grande dans l’espace urbain via une transformation du parvis et du hall, afin de répondre à la réalité du Phénix actuel, métamorphosé par ses échanges féconds avec le territoire.

Des travaux de rénovations, d’un montant de de 6,24 millions d’euros financés respectivement par Valenciennes métropole, la Direction régionale des affaires culturelles Hauts-de-France (ministère de la Culture), la région Hauts-de-France et le département du Nord ont par conséquent été réalisés de la mi-mars à la mi-octobre 2019.

L’agence d’architecte Sakariba dirigée par Pierre Touzot, implantée à Valenciennes a réalisé le pilotage et la coordination des travaux avec les services de spécialistes de différents domaines, Scénarchie, Akoustic, et Sirétec. En liaison avec les architectes initiaux, Emmanuel Blamont et Lou Caroso , elle a su faire évoluer l’utilisation du bâtiment conformément aux pratiques qui ont évolué depuis 20 ans. En effet, un lieu de culture est aujourd’hui avant tout un lieu de vie, animé par une multitude de personnes aux profils différents.

Des travaux pour mettre le lieu en adéquation avec les usages des artistes et des publics

L’objectif de cette rénovation a été de se projeter jusque 2040, avec le souci d’être en adéquation avec les usages des artistes et des publics.

Ainsi, les travaux ont porté sur la création d’une nouvelle entrée unique, un nouveau hall remodelé, un parvis devenu lieu de vie à part entière et le changement de la verrière surplombant le Phénix.

Ils ont par ailleurs permis une réhabilitation des fauteuils pour une assise plus confortable ainsi qu’une remise à niveau des loges d’artistes et une remise à neuf du grand plateau. Ils ont également permis une amélioration de la cage de scène et des outils scéniques, une meilleure distribution pour les accès logistiques vers les scènes ou encore une remise à niveau de la petite salle avec une nouvelle régie pour la création. Enfin, le confort thermique a été amélioré et les normes incendies revues.

Une soirée d’ouverture festive

À l’occasion de la soirée de réouverture Julien Gosselin, metteur en scène de renommée internationale, artiste associé au pôle européen de création a lu un texte inédit de Rodrigo Garcia. Ce moment festif a également été rythmé par différentes propositions déployées dans l’ensemble des espaces rénovés et transformés pour offrir une déambulation sensible dans l’ensemble du bâtiment.

Source : DRAC Hauts-de-France

.