Select Page

Réseaux sociaux : les clés pour promouvoir vos spectacles

Advertisement

 

Se faire connaître sur la toile, cela peut paraître facile et tentant… du moment que l’on possède les clefs nécessaires. Profession spectacle vous donne les astuces pour y parvenir et tirer le maximum d’outils dont il faut connaître les forces et les limites.

 

Quel intérêt ? 

Certains parlent de révolution. N’allons peut-être pas aussi loin. Les réseaux sociaux sont une nouvelle manière pour les artistes et les professionnels du spectacle que vous êtes de vous faire connaître. Les statistiques montrent en effet que bon nombre de spectateurs découvrent les représentations en ligne : que ce soit via un site internet officiel, les réseaux sociaux, les agendas en ligne ou encore des newsletters. Ce sont des outils de découverte.

Mais tout l’intérêt de ce public « numérique », c’est qu’il ne garde pas « sa langue » dans sa poche. C’est lui qui va ensuite faire votre pub et diffuser auprès de ses propres contacts, une info, un avis, une recommandation. Ces mêmes contacts vont eux aussi partager ce contenu etc… Pour une salle de concert ou un festival par exemple, c’est le moyen de garder informé les habitués des nouveautés en partageant des contenus (photos, extraits vidéos, agenda) pour provoquer leur venue. L’idée étant de s’appuyer sur cet enthousiasme pour que ces fidèles en entrainent d’autres avec eux.

Relation avec le public, mais pas que… Ces outils en ligne que sont les réseaux sociaux peuvent être un redoutable atout dans votre jeu pour développer votre réseau professionnel et vous ouvrir de nouveaux horizons.

Quels outils ? 

Ils sont nombreux. Profession spectacle passe pour vous en revue les plus connus et les plus efficaces. Tous sont gratuits, ou presque.

Le plus connu : Facebook 

Avec plus de 1,1 milliard d’utilisateurs dans le monde, dont 26 millions en France, le réseau social est non seulement le leader, mais sans doute le plus complet. Chaque internaute a son profil, qu’il peut limiter ou non à un réseau d’amis. Il permet de publier sur ce que l’on appelle « son mur », comprenez la page d’accueil de son profil, des photos, des vidéos, des liens ou de simples messages. Il est souvent utilisé par des entreprises et des artistes pour leur promotion, grâce aux pages de fans accessibles à tous.

Celui qui monte : Google+ 

Lancé par la firme de Mountain View, il regroupe aujourd’hui 135 millions d’utilisateurs actifs dans le monde dont 5,5 en France. Google+ est une réponse à Facebook. Le principe est le même, sauf qu’il rassemble également toutes les fonctionnalités de Google, comme Google drive, Gmail, Youtube… Après un départ difficile Google+ trouve ses fans et étend son influence.

Les plus photogéniques : Instagram, FlickR 

Ces deux plateformes permettent de partager des photos (ainsi que de la vidéo désormais pour Instagram). Vos photos prises sur smartphone sont non seulement disponibles, mais vous pouvez les bonifier en rajoutant des filtres. Un gadget ? Oui, mais aussi un moyen de faire vivre votre troupe, spectacle, festival… en diffusant par exemple des photos des préparatifs, de l’enregistrement d’un morceau ou ce que vous voulez !

Le plus rapide : Twitter 

Cet outil permet d’envoyer des messages de 140 caractères aux personnes qui suivent votre compte : les followers ou abonnés. Il peut s’agir d’un message classique mais également d’une photo, d’une vidéo, d’un lien. L’idée de base de Twitter était de raconter ce que l’on fait au moment où on le fait. Mais les utilisateurs s’en servent également pour communiquer entre eux, s’interpeller, échanger… Ils sont près de 200 millions dans le monde à l’utiliser et 5,5 millions en France.

Les plus pros : Viadeo et Linked In 

Ces deux réseaux sociaux professionnels permettent de bâtir son réseau professionnel. Ils permettent de publier et de partager un CV avec des amis ou des collègues. Idéal pour trouver du travail mais aussi des prestataires et développer son activité. Il y a aujourd’hui 7 millions de Français sur Viadeo, et 5 millions sur Linked In. Gratuites, ces deux plateformes ont des options qui sont toute fois payantes.

Mais aussi… 

Vous avez également la possibilité d’inscrire votre spectacle dans les sites qui propose un agenda gratuit comme celui de l’Agendaculturel.fr, Cityvox, La Provence…. Une bonne manière de toucher un public nouveau et curieux.

La pratique 

Pour créer un lien et fidéliser votre public, il faut de la régularité, de la fréquence. Il ne sert à rien de publier dix messages en deux jours, puis plus rien pendant un mois. Vos followers, n’ont pas la patience pour cela, et passeront très vite à autre chose.

En publiant régulièrement, non seulement vous fidélisez votre lectorat, mais vous avez aussi la possibilité de créer un échange, un dialogue. Il faut donc être attentif à leurs retours, et ne pas hésiter à leur répondre.

N’hésitez pas également à placer vos adresses Facebook, Twitter en bas de vos signatures, sur vos affiches ou autres… Ces sites font désormais partie du paysage, sont facilement reconnaissables du public et vous rendent plus facilement accessibles.

Mais enfonçons une porte déjà bien ouverte : pour que ce bouche-à-oreille numérique fonctionne, le spectacle proposé doit être de qualité. Vous devez vous dire « C’est comme partout »…. Justement non. Sur les réseaux sociaux c’est encore plus juste. La liberté qu’offre la toile permet une critique beaucoup plus acerbe, et sa diffusion est extrêmement rapide…

 

Lire les articles du Dossier : 

Réseaux sociaux : Les clés pour promouvoir vos spectacles

Vous cherchez du travail : Internet est votre ami !

La nouvelle loi des web-séries

Sacem : Revenus en baisse mais progression du numérique

Mon 7ème art : un nouveau concept de création cinématographique

 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde football dessin_roc_johnny_heritage