Amoureux de « sa » Bretagne, lui-même irréductible Breton, le journaliste Serge Plénier vient de mourir, à l’âge de 61 ans. Il a collaboré à de nombreuses revues et fut rédacteur en chef de Profession Spectacle entre 2011 et 2013.

Né en 1957, originaire du Centre-Bretagne, Serge Plénier collabore à de nombreuses revues : il assure pendant une dizaine d’années les informations bilingues (breton-français), ainsi que l’animation d’émissions culturelles et économiques sur Radio-Pays, devient rédacteur en chef d’une agence de presse au service de la presse hebdomadaire régionale, écrit des éditos réguliers dans L’écho d’Ancenis, dirige la rédaction de Bretons d’ailleurs, mensuel destiné aux Bretons vivant hors de Bretagne…

Langage artistique et langue bretonne

En 2011, il succède à François Marin, puis Éric Dumont, en tant que rédacteur en chef du journal Profession Spectacle, poste qu’il occupe jusqu’en 2013.

Professeur de breton à la Mission Bretonne-Ti ar Vretoned et à Sciences Po Paris, Serge Plénier publie La langue bretonne des origines à nos jours aux éditions Ouest-France, en 2010, qu’il conçoit comme un voyage, selon ses propres mots :

« Ce livre est un voyage, un long voyage. Ce voyage n’est pas proposé aux seuls Bretons, et encore moins aux seuls bretonnants. […] Car il y a un mystère de la langue bretonne. […] L’histoire d’une langue, c’est aussi l’histoire de ceux qui l’ont parlée et qui la parlent encore. Dans notre voyage, nous partirons d’époques lointaines où légende et réalité se mêlent, généralement au grand désespoir des historiens. Après tout, Arthur et les siens, Perceval, Tristan et Iseult, s’ils ont existé, parlaient breton, ou, plus précisément, la langue qui est devenue le breton, mais aussi le gallois et le cornique. »

Il reprend la plume et publie en 2016 Aux origines de la Bretagne, IV-IXe siècles (éd. Ouest-France), ouvrage qui retrace l’arrivée des premiers Bretons du temps où la Bretagne se rêve royaume, un royaume qui s’effondre sous les coups des raids vikings !

Chanteur d’opérette et formateur de Nolwenn Leroy

Réputé pour son amour de la chanson et sa voix de stentor, il participe à de nombreux spectacles comme amateur, des chorales traditionnelles bretonnes aux opérettes de Jacques Offenbach, dont il donne des récitals ; il interprète notamment le diable dans l’opéra Les Contes d’Hoffmann.

Il forme par ailleurs la chanteuse Nolwenn Leroy à la prononciation du breton pour son album Bretonne.

Il participe enfin à la création d’Ar Gazeg Veurzh, association pour le maintien de la pratique du Kan ha diskan en région parisienne.

Les obsèques auront lieu demain, jeudi 20 décembre, en l’église Saint-Eustache (Paris) à 11h. Toute la rédaction de Profession Spectacle adresse ses condoléances à sa famille et à ses proches.

Michel CHANTEGREL



Photographie : Serge Plénier au championnat national des bagadoù 2015 à Lorient
(crédits : XIIIfromTOKYO)