Select Page

Quatre artistes finlandais… un bel univers à découvrir en ce jour où la Finlande célèbre son patrimoine

Quatre artistes finlandais… un bel univers à découvrir en ce jour où la Finlande célèbre son patrimoine
Advertisement

Le 12 mai 1806 naissait à Stockholm le philosophe, journaliste et homme d’État finlandais Johan Vilhelm Snellman. 210 ans plus tard, la date est restée gravée dans l’histoire de la Finlande, qui célèbre désormais chaque année – depuis 1952 – sa Journée du patrimoine finlandais. Pourquoi une telle reconnaissance ? Parce que Johan Vilhelm Snellman est le maître d’œuvre de la reconnaissance du finnois comme langue officielle, dans ce qui n’était encore que le Grand-Duché de Finlande, rattaché à l’impériale Russie. L’occasion pour Profession Spectacle de rendre hommage à quelques artistes finlandais.

Réalisateur : Aki Olavi Kaurismäki

Aki Olavi Kaurismäki est né le 4 avril 1957 dans le sud de la Finlande, à Orimattila. S’il échoue au concours d’entrée de l’école de cinémade Helsinki, il commence sa carrière d’acteur avec son frère Mika, avant de tourner progressivement ses propres films, à partir de 1983. Il s’attaque pour commencer à un monument de la littérature russe et mondiale : Crime et Châtiment de Dostoïevski. En 1989, il accède à la notoriété internationale avec sa comédie déjantée Leningrad Cowboys Go America, puis avec La Fille aux allumettes (1990), adapté librement du conte de Hans Christian Andersen.

Grand admirateur de François Truffaut et de son acteur favori Jean-Pierre Léaud, il l’embauche pour le tournage de J’ai engagé un tueur, l’histoire d’un Français habitant Londres qui tente en vain de se suicider après avoir été licencié et finit par engager un tueur. La reconnaissance mondiale lui vient avec L’homme sans passé, qui reçoit trois prix au festival de Cannes 2002 : le Grand Prix, le prix d’interprétation féminine et le prix œcuménique ; il est également nominé aux Oscars 2003 dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère, mais Aki Olavi Kaurismäki refuse de s’y rendre en raison de l’attitude des États-Unis envers l’Irak.

Musique classique : Einojuhani Rautavaara

Né le 9 octobre 1928 à Helsinki, Einojuhani Rautavaara est reconnu comme l’un des principaux compositeurs finlandais du XXe siècle. Le père de la musique finlandaise, Jean Sibelius (1865-1957), le désigna en 1955 – alors qu’Einojuhani Rautavaara n’avait que 26 ans – comme le musicien le plus prometteur de sa génération. Formé en Finlande, aux États-Unis et en Allemagne, il s’est essayé à différents styles, du grégorien à la musique électronique, composant aussi bien des opéras que des symphonies et des concertos, des pièces pour orchestres que des chants pour chœur.

Théâtre : Sirkku Peltola

Sirkku Peltola est née le 18 décembre 1960 à Kagansala. Cette ville du sud-ouest de la Finlande, célébrée dans le fameux poème de l’écrivain Zacharias Topelius intitulé Jour d’été à Kangasala, est connue pour ses nombreux manoirs royaux ainsi que pour sa prestigieuse fabrique d’orgues. Dramaturge et metteur en scène, Sirkku Peltola a d’abord étudié la philosophie avant de publier son premier texte théâtral en 1986… Plus d’une trentaine de pièces ont suivi, dont deux seulement ont été traduites en français :

  • Une pièce grinçante et absurde pour 7 personnages, Le cheval finlandais, traduite en 2008 par Alexandre André pour les Éditions Théatrales, dans le cadre de la Saison culturelle européenne ;
  • Ça foxtrotte dans la botte de mamie, drame pour 6 comédiens sur l’incommunicabilité au sein d’une famille, traduit par Tiina Kaartamaen pour la maison belge Lansman 2013.

Sirkku Peltola a reçu en 2005 le prix Finlande, décerné chaque année par le ministère de l’éducation et de la culture du pays à plusieurs personnalités artistiques.

Sirkku Peltola

Sirkku Peltola

Musique contemporaine : Pertti Kurikan Nimipäivät

De nombreux groupes finlandais sont connus dans le monde entier, notamment ceux qui jouent sur les variations du rock, du métal symphonique au rock alternatif, en passant par le punk, le hard rock, voire une touche de pop. La Finlande produit ainsi de nombreux musiciens qui proposent une ambiance sombre : Nightwish, The Rasmus, Apocalyptica, HIM…

Nous avons retenu quant à nous l’étonnant quatuor punk Pertti Kurikan Nimipäivät, constitué de quatre musiciens, tous cinquantenaires et handicapés mentaux (autisme ou trisomie 21). Créé en 2009 dans le cadre d’un projet culturel de sensibilisation au handicap mental, le groupe s’est déjà produit dans de nombreux pays d’Europe et aux États-Unis. Ils ont fait l’objet d’un documentaire, The Punk Syndrome, en 2012, avant de participer – trois ans plus tard – au concours de l’Eurovision (demi-finaliste).

La production artistique de Finlande connaît actuellement un retentissement international croissant, faisant preuve d’une créativité toujours plus saluée dans le monde entier. Les quelques artistes sélectionnés par Profession Spectacle en sont un échantillon, un avant-goût et une promesse pour ceux qui voudraient s’aventurer dans ces contrées nordiques.

Vanessa LUDIER

 

Advertisement

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait