Select Page

Wes Anderson ouvre la 68e Berlinale, marquée par l’onde de choc #MeToo

Wes Anderson ouvre la 68e Berlinale, marquée par l’onde de choc #MeToo
Advertisement

Le cinéaste Wes Anderson et son long-métrage d’animation L’île aux chiens vont lancer jeudi la Berlinale, premier grand festival de cinéma en Europe organisé depuis les accusations d’abus sexuels contre Harvey Weinstein et l’émergence du mouvement #MeToo. De nombreuses célébrités, y compris dans le milieu du cinéma, sont tombées en disgrâce ces dernières semaines dans la foulée de l’affaire Weinstein.

[avec AFP]

Cette dernière a explosé en octobre lorsque plusieurs femmes ont accusé le tout-puissant producteur hollywoodien d’actes allant du harcèlement sexuel au viol. Alors que le milieu du 7e art est secoué depuis des mois par ces révélations, la Berlinale va tenter de trouver un juste équilibre entre glamour et réflexions sur l’avenir.

Les organisateurs ont promis de promouvoir la diversité bien que seulement quatre des films en compétition aient été réalisés par des femmes. Ils ont indiqué avoir écarté plusieurs cinéastes accusés d’abus sexuels. « La Berlinale condamne et s’oppose évidemment à toute forme de violence et de comportement sexuel inapproprié », a souligné Dieter Kosslick, son directeur, avant le début du marathon cinématographique.

Pendant 11 jours, quelque 400 films vont être diffusés dans le cadre du premier grand festival de cinéma de l’année en Europe, avant Cannes et Venise, et le seul à être ouvert au public.



 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde football dessin_roc_johnny_heritage dessin ROC Renaud Séchant dessin_roc_philippe dessin_roc_oriordan