Select Page

Festival de Cannes : la nouvelle bataille de « Don Quichotte »

Festival de Cannes : la nouvelle bataille de « Don Quichotte »
Advertisement

Revendiquant les droits sur L’homme qui tua Don Quichotte, le film de Terry Gilliam que le festival de Cannes a décidé de montrer en clôture, un producteur veut en interdire la projection.

[Écho de la presse]

Quand on parle de film maudit… Après 20 ans d’échecs successifs, dont le premier, avec Jean Rochefort et Johnny Depp a été narré dans le documentaire Lost in la Mancha, le film de Terry Gilliam L’homme qui tua Don Quichotte, enfin tourné en 2017, devrait être projeté en clôture du festival de Cannes, et sortir dans les salles françaises le 19 mai prochain. Enfin, si la justice ne s’y oppose pas…

Le 7 mai, soit la veille de l’ouverture de la compétition, elle se prononcera sur le référé en interdiction introduit par l’ancien producteur de Gilliam, Paulo Branco. Déjà engagé dans une procédure contre le réalisateur, l’homme revendique les droits sur l’œuvre et veut empêcher toute exploitation sans son accord. Même à Cannes.

Ce lundi, Pierre Lescure et Thierry Frémaux, président et délégué général du festival, ont réagi par communiqué. Ils réfutent avoir « agi à la légère ni opéré le moindre passage en force ». Quelle que soit la décision de justice, le festival se tient « du côté des cinéastes », ajoutent-ils, ici de Gilliam, dont le projet a connu tant de vicissitudes. « Provoquées une dernière fois par les agissements d’un producteur dont l’épisode fait définitivement tomber le masque », cinglent-ils.

Lire l’article complet de Sylvain Merle sur le site du journal le Parisien.



 

 

 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait