fbpx

Sélectionner une page

Interceltique 2017 – L’Écosse envahit Lorient avec une programmation prestigieuse

Interceltique 2017 – L’Écosse envahit Lorient avec une programmation prestigieuse
Publicité

Du 4 au 13 août prochains, le 47e festival Interceltique recevra près de 750 000 visiteurs, pour une édition particulièrement consacrée à l’Écosse : plus de 180 artistes écossais – soit 20 % de la programmation – ont en effet été sélectionnés pour intégrer cet événement qui s’annonce d’ores et déjà hors-norme : Amy McDonald, Blazin’ Fiddles, Runrig, Elephant Sessions, Fara, Talisk…

Si l’on vous demande : quel est le plus grand festival de musique de France, voire même le festival le plus fréquenté de l’hexagone, toutes catégories confondues ? Vous répondrez, parce que vous êtes un lecteur averti de Profession Spectacle : le festival Interceltique. Et vous aurez raison. Avec plus de 700 000 festivaliers l’an dernier, il devance de très loin la fête de l’Huma et sa voisine les Vieilles-Charrues.

Un patrimoine celtique commun d’une grande richesse

Fiona Hyslop

Cette année, alors que le Brexit ne cesse d’habiter les pensées outre-Manche, l’Écosse sera le pays à l’honneur, pour cette 47e édition. Pour le directeur du festival interceltique de Lorient, Lisardo Lombardía, le choix n’a rien de surprenant : « L’Écosse est l’un des partenaires les plus fidèles de ce festival et un pays incontournable ».

Fiona Hyslop, secrétaire d’État à la culture, au tourisme et aux affaires extérieures du gouvernement écossais, abonde en son sens : « La France et l’Écosse ont de profonds liens culturels et il existe une « déclaration d’intention dans le domaine de la culture » entre nos deux nations, que j’ai signée en 2013. Nous partagerons un patrimoine celtique riche, composé de musique traditionnelle et de narration, ainsi qu’un amour profond pour la cornemuse. »

Parmi les artistes invités, certains connaissent des carrières internationales de premier plan : Amy McDonald, Runrig, Blazin’ Fiddles, Elephant Sessions, Fara, Talisk… Le festival Interceltique ne fut pas pour rien dans leur émergence : « Un grand nombre de musiciens de talent venus du « nord lointain » du monde celtique ont été découverts depuis à l’occasion de ce festival durant près d’un demi-siècle », confirme Lisardo Lombardía.

L’arrivée d’une génération « bourrée de talents »

Mais les organisateurs du festival ne perdent pas de vue sa mission de faire découvrir chaque année au public de nouvelles pépites. La jeune génération sera représentée avec TMSA Young Trad Tour, Fèis Rois Ceilidh Trail, ou encore le sympathique duo Ross Ainslie et Ali Hutton, qui a récemment remporté le prix du meilleur duo folk de la BBC.

« Il y a toute une génération musicale d’une prodigieuse qualité qui est apparue ces dernières années en Écosse. Le fait que notre pays ait été choisi comme pays à l’honneur dans l’un des festivals celtiques les plus importants au monde est une excellente opportunité pour faire connaître ces artistes émergents », nous explique Fyona Hyslop. Alan Morrison, directeur de la musique à Creative Scotland, partage cet enthousiasme : « L’Écosse est fière de son patrimoine culturel, mais elle est tout aussi excitée par les nouvelles générations d’artistes bourrés de talent qui vont, sans aucun doute, devenir les nouvelles stars de Lorient. »

Tissu écossais

Un grand pavillon à l’honneur de l’Écosse accueillera les festivaliers avec un programme musical gratuit quotidien organisé par Showcase Scotland Expo. Des organisations venues de toute l’Écosse prendront possession de cet espace, ainsi que diverses œuvres de création : le documentaire From Scotland With Love de la réalisatrice Virginia Heath, le film d’animation Rebelle de Disney-Pixar, pour les plus jeunes, ou encore une exposition de photographies du collectif Document Scotland.

À noter l’exposition exceptionnelle de la Tapisserie de Prestonpans, broderie remarquable qui raconte l’histoire de la victoire de « Bonnie Prince Charlie » à Prestonpans, en 1745. C’est en effet la première fois que cette œuvre quittera l’Écosse dans sa totalité. Preuve que l’amitié artistique entre la France et l’Écosse, sous la bannière de la culture interceltique, n’est pas prête de cesser : « Quoi de mieux pour rassembler pour nos deux pays que de profiter de notre amour commun pour la musique ?, conclut Alan Morrison. Cette année, le festival promet d’être inoubliable ».

Maussano CABRODOR

 

Publicité

Laisser un commentaire

NOUVEAUTÉ

lancement_le_cahier_pro_profession_spectacle_mag-dossier_juridique_social_pour_employeurs_spectacle

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Newsletters

Les dessins de Caly

dessin de Caly Franck Riester ministre tension avec les artistesBande Dessinée auteur festival Angoulême dessin CalyCaly - Joyeux NoëlCaly - Dessin année 2020