Le CNC réforme ses subventions pour mieux « relocaliser » les productions de films

L’idée est aussi d’intégrer les nouveaux métiers du numérique et d’aider les auteurs et les coproductions internationales. Bruxelles a déjà dit oui. Démarrage en janvier.

[Écho de la presse]

Après plus de deux ans de discussions, le Centre national du cinéma (CNC) et les représentants de la filière sont parvenus à un accord pour réformer l’agrément donnant droit à un total d’environ 180 millions d’euros de subventions du CNC, dont 60 millions au titre du compte de soutien automatique selon le succès des films.

Cette réforme, la première depuis 1999, renforce d’abord le dispositif des crédits d’impôts destiné à éviter la délocalisation

Lire l’article complet de Nicolas Madelaine sur le site des Échos.



728×90
728×90

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :