Select Page

VIDÉO. « This is America » : le clip-choc de Childish Gambino secoue les États-Unis

VIDÉO. « This is America » : le clip-choc de Childish Gambino secoue les États-Unis
Advertisement

Dans un hangar géant, l’artiste Childish Gambino livre sa vision de l’Amérique, entre danses festives d’étudiants et crimes commis de sang froid, pistolet ou mitraillette au poing, tandis que cela court dans tous les sens. « This is America » : un clip coup de poing dirigé par Hiro Murai.

Publié le 9 mai 2018 – actualisé le 14 mai 2018

Drogue, fête urbaine, violence des armes à feu, voitures rassemblées, présence policière régulière en toile de fond… Pendant quatre minutes, Childish Gambino – Donald Glover de son vrai nom – rassemble un certain nombre d’éléments qui, sans la puissance de sa créativité, ne seraient qu’une succession de lieux communs.

Mais voilà, tel n’est pas le cas. Et c’est pourquoi son clip a dépassé les 100 millions de vues, un peu plus de sept jours seulement après sa mise en ligne. Seules quatre vidéos musicales avaient jusqu’alors atteint cette barre symbolique en moins de temps : « Gentleman » du chanteur sud-coréen Psy (3 jours), « Look What You Made Me Do » de Taylor Swift (3 jours), « Hello » d’Adele (4 jours) et « Wrecking Ball » de Miley Cyrus (6).

Il y a comme une frénésie, voire une folie généralisée qui se dégage du clip, à commencer par le visage de Childish Gambino qui, torse nu, déforme à l’envie ses traits pour former des grimaces toutes plus grotesques les unes que les autres. L’être humain est traversé de tics, de convulsions, divisés qu’il est entre l’enivrante fête et la pure violence.

Aux États-Unis, la vidéo a un fort retentissement, provoquant autant d’interprétations qu’il y a de personnes qui s’expriment : qu’est-ce que dénonce Childish Gambino exactement ? la violence urbaine et/ou policière ? le racisme ? une spirale terrifiante qui alterne les réjouissances et les agressivités ? les États-Unis sous l’ère Donald Trump ? Le chaos est bel et bien là, tandis que les armes à feu sont traitées avec respect – indices du crime ou fascination morbide ? – après les meurtres commis.

Le clip s’achève sur la course effrénée de Childish Gambino, poursuivie par plusieurs personnes : ses amis, la police, ses démons intérieurs ? Cette œuvre n’en finit pas d’interroger.

Brice WATTEZ

Correspondant Amérique du Nord



 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage