Alors que la levée des restrictions politiques franchit une nouvelle étape aujourd’hui, avec le report du couvre-feu à 23 heures, le pass sanitaire entre en vigueur. Ce dispositif apparaît désormais comme le cœur de la stratégie gouvernementale pour les mois à venir.

Les courbes de contaminations baissent, les restrictions aussi et c’est le bout du tunnel qui semble se profiler après plus d’un an de crise sanitaire liée à la COVID-19. Et c’est désormais au monde culturel, l’un des secteurs les plus touchés, de reprendre pied pour retrouver sa vitalité. Au cœur de la stratégie gouvernementale : le pass sanitaire, qui va entrer en vigueur pour les rassemblements de plus de 1000 personnes ce 9 juin.

Profession Spectacle vous propose de récapituler ce que l’on sait sur ce dispositif.
.

1/ Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit, pour simplifier, d’une attestation numérique (via l’application TousAntiCovid) ou papier prouvant la non contamination d’une personne à la COVID-19.
.

2/ Et que doit-on montrer ?

Trois preuves peuvent être prises en compte (elles ne sont pas cumulatives) :

– la vaccination, à la condition que les personnes disposent d’un schéma vaccinal complet : deux semaines après la 2e injection pour les vaccins à double injection ; quatre semaines après l’injection pour les vaccins à une seule injection ; deux semaines après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu la COVID-19.

Depuis mi-mai, toutes les personnes vaccinées, y compris celles qui l’ont été début janvier, peuvent récupérer leur attestation de vaccination sur le portail patient de l’assurance maladie. Par ailleurs, n’importe quel professionnel de santé peut retrouver une attestation de vaccination et l’imprimer si une personne le demande, précise le ministère de la Santé.

– la preuve d’un test négatif de moins de 48h : tous les tests PCR et antigéniques génèrent une preuve dès la saisie du résultat par le professionnel dans SI-DEP, qui peut être imprimée en direct et qui est également mise à disposition du patient via un courriel et un SMS pour aller le récupérer sur le site du système d’informations de dépistage.

– le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la COVID, datant d’au moins quinze jours et de moins de six mois.

Les auto-tests ne sont pas considérés dans le pass sanitaire en raison de leurs conditions de réalisation non supervisées par un professionnel de santé, qui ne permettent pas d’être assuré que le prélèvement et donc le résultat soient corrects.
.

3/ À partir de quand et jusqu’à quand le pass sanitaire sera-t-il utilisé ?

Le pass sanitaire entre en vigueur le 9 juin et encadre le dispositif jusqu’au 30 septembre 2021. L’utilisation du pass sanitaire ne pourra aller au-delà de la durée fixée par la loi.
.

4/ Ok pour ces explications, mais comment cela va se passer pour les spectacles ou les festivals ?

Le pass sanitaire sera nécessaire quand il y aura plus de 1 000 spectateurs à partir du 9 juin. « Nous ne sommes pas sortis de la pandémie, a expliqué la ministre de la Culture sur RTL. Nous bâtissons précisément un modèle résilient […] qui va être capable de résister aux à-coups. »

« Il n’y aura pas de tests sur place, on demandera aux gens de venir avec un billet avant de venir sur place. Il faudra se faire tester avant et avoir un pass sanitaire valide en amont du festival », a expliqué sur franceinfo Jérôme Tréhorel, directeur du festival « Les Vieilles Charrues » qui se tiendra du 8 au 18 juillet. « Une fois qu’une partie des équipes aura contrôlé la billetterie et posé le bracelet, une autre sera chargée de contrôler la validité du pass sanitaire, a-t-il également exposé dans Le Figaro. Cela sécurisera l’expérience des festivaliers et nous épargnera des protocoles supplémentaires, qui auraient dénaturé l’esprit festif de l’événement. »

À Avignon, le pass sanitaire concernera la célèbre Cour d’honneur du Palais des papes, et à Aix, le Grand théâtre de Provence et le théâtre de l’Archevêché. « Pour la Cour d’honneur, le personnel d’accueil a été doublé pour faciliter les trois contrôles : le pass sanitaire ou les résultats des tests PCR, les contrôle des sacs et des billets », explique le directeur délégué d’Avignon.
.

5/ Comment le pass sanitaire sera-t-il contrôlé ?

Pour gérer la vérification du pass sanitaire, les documents de preuve disposeront d’un QR code qui pourra être flashé à l’aide de l’application TousAntiCovid Verif par les exploitants des établissements recevant du public et les organisateurs d’événements concernés par le pass. L’application sera disponible gratuitement début juin

Un travail technique est par ailleurs en cours pour interfacer le pass sanitaire avec les logiciels de billetterie, précise le ministère de la Santé.

Jacques GUILLOUX

.
Suivre l’actualité : coronavirus & spectacle vivant

.