Select Page

« Action ou vérité » : film d’horreur ou comédie romantique

« Action ou vérité » : film d’horreur ou comédie romantique
Advertisement

Une bande de jeunes Américains en spring break au Mexique tombe sous le coup d’une malédiction. Ils sont condamnés à jouer au jeu « Action ou Vérité ». Celui qui refusera mourra. Celui qui n’effectuera pas l’action attendue de lui mourra. Celui qui mentira à la question posée mourra. Comment échapper à la malédiction ?

Action ou vérité détourne le jeu enfantin, rite de passage d’une adolescence en friche, pour en faire un « jump scare movie » (film dans lequel on sursaute de peur) aux ingrédients bien huilés.

Malédiction classique, épilogue immoral

Jeff Wadlow, Action ou vérité, avec Lucy Hale (affiche)Il ne s’agit pas de lâcher une bande d’adolescents une nuit sans lune dans une forêt obscure et sans réseau ; mais c’est tout comme. Les héros sont ici sept étudiants en goguette au Mexique – interprétés par une brochette d’acteurs trentenaires qui peinent à se faire un nom au cinéma après quelques succès éphémères à la TV ou dans des « teen-drama » (série télévisée centrée sur des personnages adolescents) ; ainsi de la ravissante Lucy Hale révélée par la série Pretty Little Liars ou Tyler Posey héros de Teen Wolf.

À noter l’absence dangereusement incorrecte d’acteurs noirs dans cette troupe – la présence d’un jeune Asiatique gay ne suffisant peut-être pas, à elle seule, à assurer la représentation non discriminatoire des minorités.

Comme on s’y attend, le petit groupe sera progressivement décimé par la malédiction, jusqu’à ce que ne restent que les deux héroïnes, dont l’amitié indestructible avait été temporairement compromise par les péripéties de l’histoire, mais que consacrera un épilogue étonnamment immoral.

Entre comédie romantique et film d’horreur

Action ou vérité serait un effroyable nanar, interdit aux moins de douze ans pour la violence et aux plus de seize pour sa bêtise, s’il n’était sauvé par la richesse de son scénario. L’action, loin de faire du surplace, avance en effet au fur et à mesure des défis lancés par le démon qui s’est emparé de nos jeunes godelureaux ; il force, par exemple, l’héroïne à révéler les sentiments qu’elle nourrit pour le compagnon de sa meilleure amie ou l’homosexuel à faire son « coming out ».

Rien bien sûr de shakespearien ou de dostoïevskien. Mais l’entrelacement intelligent des codes de la comédie romantique et du film d’horreur n’est pas inintéressant.

Tony PARODI

 



Jeff Wadlow, Action ou vérité, France, 2018, 96mn

  • Sortie : 2 mai 2018
  • Titre original : Truth or Dare
  • Genre : film d’horreur
  • Classification : non renseigné
  • Avec Lucy Hale, Tyler Posey, Violett Beane, Hayden Szeto, Sophia Ali, Nolan Gerard Funk, Brady Smith, Landon Liboiron, Sam Lerner, Aurora Perrineau, Tom Choi
  • Scénario : Jillian Jacobs, Christopher Roach, d’après une histoire de Michael Reisz
  • Image : Jacques Jouffret
  • Musique : Matthew Margeson
  • Distribution : Universal Picture International France

En savoir plus sur le film avec CCSF : Action ou vérité

Jeff Wadlow, Action ou vérité, avec Hayden Szeto, Violett Beane, Lucy Hale, Sophia Ali, Tyler Posey



Découvrir toutes nos critiques de films



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait