Select Page

Toute la carrière d’Alan Rickman, la plus surprenante mâchoire du cinéma

Toute la carrière d’Alan Rickman, la plus surprenante mâchoire du cinéma
Advertisement

Le comédien britannique Alan Rickman est mort jeudi 14 janvier, des suites d’un cancer, à 69 ans (1946-2016) ; le parallèle avec David Bowie (ou encore Michel Delpech), mort au même âge dans des conditions similaires, a aussitôt été relevé par plusieurs médias internationaux. Si le nom de l’acteur était moins connu que celui du chanteur, le visage d’Alan Rickman a en revanche marqué toute une génération bercée par les aventures du jeune sorcier Harry Potter : il interprétait au cinéma le célèbre professeur Severus Rogue, le personnage le plus complexe de la saga. Retour sur la carrière d’une des plus belles mâchoires de l’histoire du 7e art.

Formé dans une école Montessori, le jeune Alan Rickman grandit dans une famille modeste, enfant d’immigrés irlandais et gallois. Très jeune, il est confronté à la souffrance, entre le décès de son père lorsqu’il a 9 ans, le remariage malheureux de sa mère et une mâchoire inférieure trop étroite qui l’empêche de parler distinctement.

Alan Rickman

Un comédien époustouflant

Après des études de graphisme, pendant lesquelles il rencontre Rima Horton, sa compagne pendant près de 50 ans, il entre à l’Académie Royale d’Art Dramatique à Londres, avant de rejoindre la prestigieuse Royal Shakespeare Company, avec qui il entretint un rapport controversé. C’est néanmoins avec elle qu’il obtient son premier succès en 1985, interprétant le cynique Vicomte de Valmont des Liaisons dangereuses.

Toute sa vie il montera sur les planches, jusqu’à devenir, en 2003, vice-président de la Royal Academy of Dramatic Art. Nous passerons sur sa carrière de comédien, pourtant à l’origine de nombreux succès, pour nous intéresser essentiellement à celle d’acteur au cinéma.

Le méchant raffiné, de Hans Gruber au shérif de Nottingham

Son physique émacié et sa voix sombre retiennent l’attention de John McTiernan : il le choisit pour interpréter le méchant  raffiné Hans Gruber, dans le premier opus de Die Hard, en 1988. Alan Rickman, qui ne peut s’empêcher de sursauter dès lors qu’il utilise une arme à feu, ne fera usage du revolver qu’une seule fois (les autres scènes seront coupées), lorsqu’il abat le patron du Nakatomi Plaza, Takagi ; même là, il ne peut s’empêcher de tressaillir légèrement.

Mais c’est davantage la scène finale qui entre dans les annales du cinéma, principalement ce ralenti sur le visage de Hans Gruber marqué par la surprise… qui fut réelle. En effet, le réalisateur décida de relâcher le fil une seconde plus tôt que prévu, pour cette cascade (une chute de 6m, de dos) réalisée par le comédien lui-même.

Ce rôle de l’intelligent bandit le classe à la 46e place du classement des 100 plus grands méchants de tous les temps de l’American Film Institute.

S’il enchaîne les seconds rôles au lendemain de Piège de Cristal, aucun ne lui permet de maintenir vivante sa célébrité, sinon son interprétation de Jamie, un violoncelliste mort qui revient hanter sa femme, avec l’aide d’amis musiciens, dans Truly Madly Deeply du britannique Anthony Minghella (1991).

Il faut attendre 1991 pour le voir revenir sur le devant de la scène médiatique : il obtient le BAFTA Award du meilleur acteur dans un rôle secondaire et l’ALFS Award 1992 du meilleur acteur britannique de l’année, pour son interprétation du shérif de Nottingham dans Robin des Bois, prince des voleurs, réalisé par Kevin Reynolds avec Kevin Costner et Morgan Freeman.

Un acteur aux masques divers

Si les rôles de méchants ont fait sa notoriété, il est progressivement sollicité pour interpréter d’autres personnages, montrant l’étendue de son talent.

Il est le fortuné colonel Brandon, amoureux mélancolique de Marianne Dashwood, dans Raisons et Sentiments d’An Lee (1995).

Il joue l’inspecteur David Friedman dans le film policier Judas Kiss de Sebastian Gutierrez (1998).

Il interprète l’étrange Alexander Dans, alias Pr Lazarus, l’homme au masque « cranien » d’extraterrestre, dans Galaxy Quest de Dean Parisot (1999).

Il revêt la peau de Phil Allen, un coiffeur abandonné par sa femme, dans Blow Dry (Coup de peigne) de Paddy Breathnach (2001).

Il devient Harry, le directeur d’une agence de design marié à Karen (Emma Thompson) mais attiré par sa jeune secrétaire, Mia, dans Love Actually de Richard Curtis (2003).

La célébrité mondiale avec le Pr. Severus Rogue

En 2001, sur l’insistance de J. K. Rowling elle-même qui aime particulièrement sa voix, il devient le professeur de potions Severus Rogue, rôle qu’il tiendra pendant les dix ans que durera le tournage des sept épisodes de la saga Harry Potter. Le personnage de Severus Rogue est le plus complexe et intéressant de toute la série, entre attirance pour le mal et désir de justice, entre fidélité à un amour déçu et rejet du jeune héros innocent.

Les acteurs de la série ont évidemment réagi très vite à la mort de celui qu’il considérait comme un ami et un immense comédien.

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.03.56

 

 

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.04.12

 

 

Suite et fin de sa carrière d’acteur

En 2006, il interprète Alex Hughes, un homme distant et tourmenté qui se laisse peu à peu transformer au contact d’une femme autiste (Sigourney Weaver) dont la fille a été tuée alors qu’il conduisait, dans Snow Cake de Marc Evans. Le rôle a explicitement été écrit pour lui par la scénariste Angela Pell.

À deux reprises, il est embauché par Tim Burton, en 2007 pour Sweeney Todd : le diabolique barbier de Fleet Street, dans lequel il joue le rôle du juge Turpin, puis en 2009 pour Alice au pays des merveilles.

En 2013, il joue Lord Lionel Shabandar, un riche collectionneur que veulent arnaquer Colin Firth et Cameron Diaz, dans Gambit : Arnaque à l’anglaise de Michael Hoffman.

https://www.youtube.com/watch?v=FMAF6ilBHmM

Alan Rickman : le réalisateur

Alan Rickman est passé à deux reprises derrière la caméra.

En 1997, il réalise The Winter Guest (L’invitée de l’hiver), avec Emma Thompson et Phyllida Law – sa mère dans la vie et à l’écran. Ce film est l’adaptation d’une pièce de théâtre du même nom qu’il avait mise en scène deux auparavant. Il obtient le Hugo d’or du meilleur film au Festival international du film de Chicago, le prix du jury au Festival International du Film Indépendant de Bruxelles, ainsi que le prix OCIC au Festival international du film de Venise.

Il faudra attendre 14 ans avant de le voir récidiver, avec A Little Chaos (Les Jardins du Roi), film centré sur un personnage fictif interprété par Kate Winslet : la paysagiste Sabine de Barra se voit confier par André Le Nôtre (Matthias Schoenaerts) la création de la salle de bal extérieure, dans les jardins du château de Versailles, pour les festivités voulues par le roi Louis XIV (Alan Rickman lui-même).

Présence d’Alan Rickman en 2016

Il aura tourné jusqu’à sa mort, puisque deux nouveaux films doivent sortir cette année : il est le général le général Frank Benson dans Eye in The Sky de Gavin Hood, avec Helen Mirren et Aaron Paul.

https://www.youtube.com/watch?v=QD5oc0-MCdk

Il sera de nouveau la voix de la chenille Absolem, audible dans la bande-annonce, dans Alice Through The Looking Glass de James Bobin (successeur de Timb Burton), il est à nouveau

Une amitié particulière : le groupe Texas

L’an dernier, il tournait de nouveau dans un clip du groupe Texas, « Start A Family », accompagnant la chanteur de Glasgow de sa célèbre voix grave. Il était déjà apparu dans In Demand, clip du même groupe paru en octobre 2000.

Vanessa LUDIER

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait