fbpx

Sélectionner une page

Appel à projets pour une création audiovisuelle dans le cadre d’une résidence à l’Établissement de Communication et de Production audiovisuelle de la Défense (ECPAD)

Appel à projets pour une création audiovisuelle dans le cadre d’une résidence à l’Établissement de Communication et de Production audiovisuelle de la Défense (ECPAD)
Publicité

L’Observatoire de l’Espace fonde son activité sur l’idée que les archives de l’aventure spatiale sont des matières à créations artistiques et littéraires. Depuis 2018, il développe une nouvelle thématique de recherche : Infrastructures spatiales et territoires. A partir d’archives, depuis 1947 jusqu’à nos jours, retraçant l’histoire d’anciens sites de l’activité spatiale, ce champ d’étude s’attache à explorer les relations d’interdépendance entre territoire, habitants et infrastructures mises en place pour accéder à l’Espace. L’Observatoire de l’Espace propose une nouvelle résidence qui s’inscrit dans cet axe de recherche.

La résidence se déroulera au sein de l’ECPAD. Elle aura pour aboutissement la création d’une œuvre audiovisuelle, conçue à partir d’archives de l’ECPAD. L’œuvre ainsi créée sera présentée par l’Observatoire de l’Espace à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine de septembre 2019. Elle entrera également dans la collection de l’Observatoire de l’Espace mise en dépôt au Fond Régional d’Art Contemporain Occitanie – Toulouse.

Les dossiers doivent parvenir à l’Observatoire de l’Espace avant le 27 mai 2019

 



Télécharger l’appel à projets



Un projet pour les Journées européennes du patrimoine 2019

Une création à partir des fonds d’archives audiovisuels et photographiques de l’ECPAD

L’artiste devra s’interroger sur les questions soulevées par la nature des infrastructures spatiales et leur définition, mais aussi les conditions particulières qui entourent leur construction, face aux populations environnantes qui ne participent pas directement à cette activité, ainsi que sur l’autarcie parfois requise en contradiction apparente avec les moyens importants que nécessite la mise en œuvre des moyens spatiaux. Les archives audiovisuelles, en témoignant de la présence matérielle de sites parfois disparus ou © Observatoire de l’Espace du CNES / ECPAD, appel à projets pour une création audiovisuelle 3reconfigurés, permettent de s’interroger sur la façon dont une nouvelle activité s’intègre peu à peu au sein des activités humaines. L’artiste pourra porter un regard sur le design et l’esthétique que cette activité aux objectifs spécifiques a fait émerger et aux modèles de travail sur lesquels elle s’est appuyée. Il sera possible d’aborder également la circulation de ces représentations dans d’autres champs culturels tels que le cinéma, la bande dessinée ou la photographie. Avec ses moyens propres et à partir des fonds d’archives de l’ECPAD, l’artiste interrogera la capacité qu’ont les activités spatiales de produire des récits qui vont nourrir la mémoire collective et rester encore actifs aujourd’hui d’autant que les activités spatiales en redéfinition permanente du fait des nouveaux acteurs qui émergent, ont des objectifs constamment réévalués(voir le document en annexe).

Ce projet propose ainsi à l’artiste sélectionné de se plonger dans les archives audiovisuelles de l’ECPAD afin d’en faire émerger une création originale porteuse à son tour d’un imaginaire contemporain qui répond au défi complexe porté par l’implantation de ces infrastructures dans les territoires.

Les pièces d’archives présentées en annexe de ce document forment une partie du corpus d’archives sur le sujet. Elles sont proposées comme éléments de réflexion et matière à création pour élaborer la proposition artistique. Elles sont accompagnées d’un texte d’éclairage qui précise également la thématique et ce dans l’optique de leurs utilisations dans un contexte créatif plus large.

Un travail commun entre l’artiste, l’ECPAD et l’Observatoire de l’Espace pourra aboutir à la mise à disposition de pièces complémentaires.

Ces documents, reproduction d’archives, ne peuvent être utilisés pour un autre usage que la réponse à cet appel à projets et ne peuvent en aucun cas être reproduits ou diffusés sur d’autres supports(voir le cahier iconographique en annexe).

Admissibilité

Cet appel à projets s’adresse à un artiste professionnel âgé d’au moins 18 ans au moment du dépôt du dossier.L’appel à projets est ouvert à tous les artistes de nationalité française ou étrangère.Les textes et échanges avec l’Observatoire de l’Espace du CNES et l’ECPAD se feront en français. La maitrise de la langue française est de ce fait impérative.

Critères de choix

Après examen des dossiers de candidatures, la commission choisira l’artiste selon les critères suivants:

1/ Motivation pour le projet

2/ Adéquation de la démarche artistique avec la commande et le contexte du projet

3/ Originalité et qualité du projet proposé : proposition et écriture plastique, innovation

4/ Pérennité de l’œuvre au regard du dispositif envisagé et des matériaux employés

5/ Précision et sérieux du budget prévisionnel de l’opération

6/ Références professionnelles

 

Production et acquisition de l’œuvre

La phase de sélection ne fait l’objet d’aucune rémunération. Un budget de 3500€ sera attribué à l’artiste sélectionné. 1500 € seront versés pour la production de l’œuvre et 2000€ pour l’acquisition de l’œuvre produite, la cession des droits patrimoniaux, se faisant quant à elle à titre gracieux. Cette dernière somme sera attribuée début septembre à la livraison de l’œuvre après acceptation définitive du projet par l’Observatoire de l’Espace du CNES et l’ECPAD. L’Observatoire de l’Espace prend en charge les frais relatifs à la scénographie de l’exposition.

L’œuvre audiovisuelle créée dans ce cadre est propriété de l’Observatoire de l’Espace du CNES. Elle est conservée par ses soins au sein de sa collection en dépôt au FRAC Occitanie. L’ECPAD, en sa qualité de centre d’archives et de partenaire, assurera la conservation pérenne d’un exemplaire numérique de la création audiovisuelle en l’intégrant dans ses fonds mais sans que cela n’entraîne un transfert de propriété au regard du code de la propriété intellectuelle. Un droit de consultation pourra être concédé à l’ECPAD en accord avec l’artiste et le CNES en vue de l’exercice de sa mission de service public. Cette pièce est unique et ne pourra être reproduite.

Tous éléments annexes à l’œuvre audiovisuelle qui viendraient le cas échéant l’accompagner au cœur de l’exposition resteront propriété de l’artiste et ne feront pas partie du dépôt. Les caractéristiques de l’œuvre finale seront présentées dans une fiche technique annexée à postériori au contrat liant l’artiste et l’Observatoire de l’Espace. Dans le cas où, cette phase de travail n’aboutirait pas à des résultats significatifs dans les temps impartis, l’Observatoire de l’Espace du CNES se réserve le droit de ne pas exposer l’œuvre pour les Journées européennes du patrimoine2019.

 

 



Retrouvez tous nos appels à projets et offres d’emploi
Rubrique « Bons plans »



Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !