fbpx

Sélectionner une page

Artistes, comment trouver des financements ? L’ouvrage qui vous dit tout…

Artistes, comment trouver des financements ? L’ouvrage qui vous dit tout…
Publicité

Comment trouver des financements ? Cette interrogation est bien souvent la préoccupation fondamentale des artistes. Un ouvrage vient de paraître, qui recense toutes les sources de financements possibles, du crédit d’impôt au mécénat en passant par les subventions et le crowdfunding.

L’expert-comptable Éric Hainaut, fondateur de la société ComCom et cofondateur du groupe Emargence, vient de publier un ouvrage précieux pour les artistes qui peinent souvent à trouver le temps et l’information nécessaires à leur projet : Industries culturelles et créatives. Comment trouver des financements ? Ce livre collige de manière exhaustive tous les types de financements susceptibles de porter un projet, du crédit d’impôt au mécénat en passant par les subventions, la coproduction, le placement de produits et le crowdfunding.

Entretien avec Éric Hainaut.

1) D’où vous est venue l’idée d’un tel ouvrage ?

Plusieurs événements ont convergés et m’ont fait penser que cet ouvrage devait exister : au commencement une école (l’ISCPA) m’a demandé, en plus de mes autres cours (sur « la sensibilisation à la comptabilité dans les ICC » et « monter un budget prévisionnel culturel »), de créer un cours sur le financement des entreprises culturelles. Je suis devenu par ailleurs, depuis peu, ambassadeur de la plate-forme Ulule sur les questions comptables et fiscales concernant le crowdfunding. Et enfin j’ai reçu une demande de nos clients sur les demandes de subventions, la recherche d’investisseurs, le crowdfunding ou la demande de prêt.

2) Pourquoi avoir choisi en titre l’appellation « industries culturelles et créatives », qui renvoie presque uniquement aujourd’hui à des pratiques mercantiles, marchandes, et non plus à son sens premier de savoir-faire et d’habileté ?

Depuis vingt ans que le cabinet d’expertise ComCom existe, j’ai vu beaucoup d’appellations concernant le secteur : nous sommes passés de la culture à l’entreprise culturelle, puis aux industries culturelles et créatives (les ICC). C’est le terme actuellement utilisé par « le milieu » et le ministère de la Culture. Cela démontre que l’économie de la culture doit se professionnaliser, est créatrice d’emplois, génératrice de profit. Je sais qu’en disant cela, certains vont bondir car la culture doit être aussi accessible à tous, qu’il y a autant de mérite à animer une compagnie de cirque de rue qu’un concert au stade de France… Mais cet état contradictoire démontre aussi que la culture est peut-être à deux vitesses !

3) Quels sont les champs que vous couvrez sous cette dénomination « industries culturelles et créatives » ?

Beaucoup le spectacle, le disque, le cinéma, l’audiovisuel et un peu le jeu vidéo, l’édition, les artistes auteurs. En fait les champs les plus complets sont ceux ou l’on retrouve la plus grande variété d’aides… CQFD.

4) Vous avez choisi d’organiser votre livre par type de subventions et non par genre artistique : pourquoi ?

C’était effectivement une autre possibilité mais je m’aperçois que beaucoup d’entrepreneurs exercent des activités qui relèvent de plusieurs secteurs. J’ai ainsi un client qui, sur la même histoire, a publié un roman et un beau livre, produit une exposition, un film, un DVD et enfin une pièce de théâtre. Il faut chercher dans son ‘‘business model’’ les financements sans faire un ‘‘package’’ du tout et piocher ensuite selon les typologies de financement qui s’appliquent à une partie de son projet. C’est cette même raison qui m’a poussé à développer mon ouvrage en multi-financements / multi-secteurs, là où les précédents ouvrages se concentraient sur un seul secteur ou un seul mode de financement.

5) À qui s’adressent in fine vos recherches ?

Beaucoup de personnes : les administrateurs de production, les chefs d’entreprises, les producteurs, les experts-comptables ou encore les étudiants.

Propos recueillis par Pierre MONASTIER

.
Éric Hainaut, Industries culturelles et créatives. Comment trouver des financements ?, ComCom – Groupe Émargence, décembre 2019, 188 p. 29,90 €.
.



EXTRAIT : CONCLUSION DU LIVRE

« Les pistes de sources de financement sont nombreuses, diverses et variées. Elles ne s’adaptent pas toutes à tous les projets, mais l’intérêt est d’en trouver plusieurs pour ‘‘boucler’’ son budget. Elles sont souvent interdépendantes, c’est-à-dire que nous aurons une subvention si l’entrepreneur autofinance une partie du projet, que nous réussirons une belle campagne de crowdfunding si le cercle d’amis honore 30 % de la campagne, qu’une banque nous accompagne si nous apportons également un investisseur. Mais dans tous les cas, ces recherches commenceront par un projet sérieux, concret, réfléchi… et des chiffres, des chiffres, des chiffres, à renseigner dans de multiples formulaires ! Bref, rien de compliqué mais beaucoup de temps, de la maîtrise du sujet et de l’anticipation seront nécessaires pour aboutir à la concrétisation de votre projet culturel et créatif à son financement. »



Publicité

1 commentaire

  1. Merci pour cet article ! Quand vous demandez, à qui s’adresse ces recherches? Vous parlez bien du livre? Et donc ce livre n’est pas destiné aux artistes? Maëlenn

Laisser un commentaire

NOUVEAUTÉ

lancement_le_cahier_pro_profession_spectacle_mag-dossier_juridique_social_pour_employeurs_spectacle

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Newsletters

Les dessins de Caly

dessin de Caly Franck Riester ministre tension avec les artistesBande Dessinée auteur festival Angoulême dessin CalyCaly - Joyeux NoëlCaly - Dessin année 2020