Select Page

Cannes : le film Rafiki présenté en Un certain regard censuré au Kenya pour «lesbianisme»

Cannes : le film Rafiki présenté en Un certain regard censuré au Kenya pour «lesbianisme»
Advertisement

Le comité kényan de classification des films (KFCB) a publié sur Twitter un communiqué annonçant l’interdiction de la diffusion du long-métrage de Wanuri Kahiu. Le film est selon eux une incitation au «lesbianisme» dans un pays où l’homosexualité est encore un crime.

[Écho de la presse]

À moins d’une semaine de l’ouverture officielle du 71e Festival de Cannes, rien ne va plus du côté des cinéastes. Après le réalisateur Terry Gilliam, attaqué en justice par le producteur Paulo Branco qui veut interdire la projection de son film L’Homme qui tua Don Quichotte en clôture, c’est la réalisatrice kényane Wanuri Kahiu, sélectionnée au Festival, dans la catégorie Un Certain Regard (dès le mercredi 9 mai) pour son film Rafiki, qui fait face à la censure dans son pays d’origine.

Le comité kényan de classification des films (KFCB) a publié vendredi 27 avril sur Twitter un communiqué annonçant l’interdiction de la diffusion du film dramatique qui met en scène la genèse d’un amour entre deux femmes à Nairobi, interprétées par les prometteuses Samantha Mugatsia et Sheila Munyiva. Selon le KFCB, Rafiki «légitimerait le lesbianisme au Kénya» et serait «contraire à la loi et aux valeurs des Kényans».

Lire l’article complet de Ludivine Trichot sur le site du journal le Figaro.

 


 


Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait