fbpx

Sélectionner une page

Caroline Sahuquet met en scène Aline Stinus dans “Tout sur le rouge” d’Élise Thiébaut

Caroline Sahuquet met en scène Aline Stinus dans “Tout sur le rouge” d’Élise Thiébaut
Publicité

Avec Tout sur le rouge, Élise Thiébaut s’attaque au tabou qui résiste encore en nous et qui remonte aux origines de l’humanité : les menstruations. Un jeu dont il faut apprendre les règles… Bienvenue dans la matrice ! Seule en scène, la comédienne Aline Stinus déploie le texte sous la houlette de Caroline Sahuquet.

Dossier de presse

À PROPOS

Après Ceci est mon sang, petite histoire des règles, de celles qui les ont et de ceux qui les font (Ed. La Découverte) et Les Règles, quelle aventure ! (Ed. La ville brûle), Élise Thiébaut poursuit au théâtre son exploration des tabous prétendument féminins avec Tout sur le rouge.

Car au fond… Qui sait ce que c’est une femme ? Est-ce que c’est avoir un utérus, un vagin, une vulve, un clitoris ? Est-ce que c’est se faire appeler Madame, Mademoiselle, Maman ou sale pute ? Est-ce perdre son pucelage ? Est-ce avoir un orgasme, mettre au monde un enfant, prendre soin des autres et travailler gratuitement ? Est-ce faire des bons petits plats ? Est-ce jeter des sorts ? Ou est-ce simplement avoir un corps ?

Des ménarches (les premières règles) à la ménopause, en passant par la maternité et l’avortement, les violences gynécologiques ou les violences sexuelles, le spectacle explore à travers le cycle menstruel, les grandes étapes de la vie, avec humour mais aussi poésie.

Bienvenue dans la matrice et vive la révolution menstruelle !

NOTES D’INTENTION

Tout sur le rouge est le fruit d’une rencontre qui remonte à près de vingt ans. En 2001, Aline Stinus avait déjà interprété Comment devenir anonyme, à partir de nouvelles que j’avais écrites, sur une mise en scène d’Alex Lutz.

Nous nous sommes retrouvées à l’occasion de la parution de Ceci est mon sang et tout de suite, nous avons eu envie de reprendre cette aventure, non pas là où nous l’avions laissée, mais là où nous étions arrivées, vingt ans après.

J’avais envie d’écrire, elle de jouer, il nous manquait une mise en scène ; l’arrivée de Caroline Sahuquet nous a permis de trouver notre étoile polaire.

Nous trois, c’est un peu une histoire de mousquetaires qui auraient décidé de tomber l’armure, pour partir à la recherche de ce corps céleste ou terrestre qui nous fait tantôt femmes, tantôt flammes, tantôt mâles et tantôt animales.

Avec Aline et Caroline, nous avons décidé de faire nos propres règles et nous vous invitons, toutes et tous, à faire de même.

Élise Thiébaut

Lorsqu’Aline est venue me voir en me demandant de faire la mise en scène de Tout sur le rouge, l’enthousiasme a été immédiat. Nous assistons actuellement à une révolution. Quoi de plus nécessaire et de plus urgent théâtralement que participer à cette vague nouvelle, à ce sursaut indispensable qui permettra aux femmes d’acquérir une plus grande liberté ?

Les deux livres d’Élise m’ont bouleversée et m’ont profondément inspirée. En tant que femme bien sûr, mais surtout en tant que femme artiste me rapprochant encore un peu plus près de ce théâtre d’intérêt général auquel je me consacre depuis quinze ans.

Le défi : trouver la dramaturgie, la scénographie, la direction d’actrice qui permettra de sublimer sans alourdir. Rester fortes et légères. Creuser davantage le sillon de cette déclaration d’amour à l’humanité toute entière, sans redondance, sans mièvrerie mais avec tout l’engagement, l’humour, la fantaisie et l’insolence nécessaire.

La créativité d’Aline est ma meilleure alliée. Le corps féminin est le premier décor mais également l’accessoire, l’outil et l’enjeu… Nous devons le mettre en lumière. Parfois clinique, parfois caressante, parfois objective, elle donnera elle aussi les règles du « je ». Camille Pawlotsky fait la création lumière et accompagne ce travail. C’est une vraie chance pour le projet.

Tout sur le rouge n’est pas seulement l’histoire du rouge dans la culotte ; c’est aussi l’histoire du rouge dans nos colères : le rouge de nos drapeaux, de nos indignations, de nos révolutions. Aussi virtuose que sensible, Aline dresse l’éventail de nos contradictions. Une communiste, des bouchers, un toréro, j’accompagne Aline avec le plus de précision possible pour l’aider à avoir le rouge aux joues, aux lèvres et au cœur et ainsi porter haut la couleur de ce spectacle.

Caroline Sahuquet

RENSEIGNEMENTS & DISTRIBUTION

Durée : 1h
Public : à partir de 14 ans

Texte : Élise Thiébaut (Éditions des Femmes – Antoinette Fouque)
Mise en scène : Caroline Sahuquet
Avec Aline Stinus
Conception, dramaturgie et montage : Caroline Sahuquet et Aline Stinus
Création lumière : Camille Pawlotsky

TOURNÉE

– 18 novembre à 14h : Bourse du Travail à Saint-Denis
– 27 novembre au 28 décembre 2019 : La Manufacture des Abbesses à Paris

Site internet : Cie Mi-Fugue Mi-Raison

.



Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !