Alors que la France est à son tour touchée par l’épidémie de coronavirus Covid-19, la FESAC tient à alerter sur la situation des entreprises du spectacle vivant, de la musique, de l’audiovisuel et du cinéma.

Communiqué

Les mesures sanitaires prises par le gouvernement pour limiter la propagation du virus, pour légitimes qu’elles soient, impactent en effet lourdement l’activité économique des différents secteurs concernés : interdiction des rassemblements de plus de 1000 personnes (soit plusieurs milliers d’événements culturels concernés), risque de fermeture de salles de cinéma et annulations de spectacles à la demande des préfets. Par ailleurs, on observe déjà une baisse importante de la fréquentation des salles de spectacle ainsi que des réservations et vente de billets. De même il est envisagé que de nombreuses campagnes ou sorties de films soient reportées et des tournages seront annulés.

Cette situation à laquelle nos entreprises sont confrontées met en jeu la pérennité de nombre d’entre elles, et aura de toute évidence un impact négatif sur l’emploi. Nos secteurs ont déjà connu ces dernières années des crises importantes (attentats, mouvement des gilets jaunes ou encore dernièrement, les grèves dans les transports liées à la mobilisation contre la réforme des retraites) et restent aujourd’hui encore très fragilisés.

Les circonstances actuelles représentent ainsi une source d’inquiétude majeure pour l’ensemble des professionnels représentés par la FESAC et ce, d’autant qu’il existe une grande incertitude sur la nature des mesures qui pourraient être prises en fonction de l’évolution de l’épidémie, et sur leur durée.

Face à ce contexte, nous appelons à la mise en place par les pouvoirs publics d’un fonds d’urgence à destination de l’ensemble des entreprises de nos secteurs – entreprises du spectacle vivant, de la musique, de la production audiovisuelle et cinématographique, de la radiodiffusion et télédiffusion, sans oublier les prestataires techniques dont l’activité est impactée par ricochet – afin de les aider financièrement à surmonter cette nouvelle crise qui affecte gravement le monde de la Culture.

FESAC

Le 9 mars 2020

.