Le ministère du Travail précise dans un communiqué que nous publions ci-dessous les modalités d’organisation du travail qui doivent être adaptées à la suite des décisions du Premier ministre du samedi 14 mars et du président de la République hier soir, lundi 16 mars.

1. Le télétravail est la règle impérative pour tous les postes qui le permettent.

2. Les règles de distanciation pour les emplois non éligibles au télétravail doivent impérativement être respectées.

3. Les restaurants d’entreprise peuvent rester ouverts, mais doivent être aménagés pour laisser un mètre de distance entre les places à table.

4. Toutes les entreprises qui subissent une baisse partielle ou totale d’activité sont éligibles au chômage partiel.

5. Les solutions pour les parents d’enfants de moins de seize ans : principes de solidarités et de responsabilité.

.
Téléchargez le communiqué intégral du ministère du Travail
.

Doivent impérativement rester à la maison les salariés :
– malades ou particulièrement vulnérables ;
– qui sont l’un des deux parents qui assure la garde d’un enfant de moins de seize ans dont l’établissement scolaire est fermé ;
– qui sont en chômage partiel ;
– qui travaillent à distance (télétravail).

L’employeur est tenu d’organiser un travail à distance. Il est estimé que plus de quatre postes de travail sur dix sont praticables à distance. Lorsque les salariés sont obligés de se rendre physiquement sur leur lieu de travail, parce que leur travail ne peut être effectué à distance et ne peut être différé, l’employeur est tenu de respecter et faire respecter les gestes barrières sur le lieu de travail.

.

Suivre toute l’actualité sur les arts face au coronavirus.

.