Le Syndicat national des scènes publiques vient de publier un communiqué, ce mercredi 18 mars 2020, appelant tous « ses adhérents à prendre toutes les mesures solidaires face à la crise du COVID-19 ». Profession Spectacle le reproduit ci-dessous.

Communiqué

Les 230 équipements culturels et festivals membres du SNSP ont fermé leurs établissements et cessé leurs activités dans un délai très court afin d’assurer la sécurité des personnes.

L’ensemble des membres du SNSP tient à exprimer son soutien et sa sympathie à l’égard des personnels qui sont aujourd’hui en première ligne pour lutter contre cette pandémie et à l’ensemble des services publics qui œuvrent en responsabilité pour l’intérêt général.

Concernant les conséquences économiques et sociales liées à l’annulation des spectacles, le SNSP demande à l’ensemble de ses membres, à chaque fois que cela est possible, de reporter les spectacles concernés dans un délai le plus court possible, ou de prendre en charge a minima la part des charges réelles des prix de cession afin de garantir le paiement des salariés et des prestataires. Il invite chacun de ses membres à prendre en compte toutes les situations individuelles dans une logique bienveillante partagée entre les lieux, les techniciens intermittents et les artistes.

En lien avec ses partenaires de l’USEP-SV*, le SNSP demande au ministère de la culture, la constitution d’un fonds de soutien exceptionnel pour le spectacle vivant et le versement immédiat des acomptes de subventions ainsi que la levée immédiate du gel des crédits. Il invite ses membres à remonter les informations sur les conséquences financières et sociales.

Le SNSP demande à l’ensemble des collectivités territoriales d’accompagner les scènes publiques dans leur volonté de solidarité vis-à-vis des équipes artistiques et de responsabilité à l’égard d’un secteur professionnel gravement atteint.

En lien avec les organisations du secteur, le SNSP demande une clarification des règles d’accès au chômage partiel pour les contrats de travail de courte durée.

Le SNSP demande, comme l’ensemble du secteur, l’adoption de mesures exceptionnelles pour les bénéficiaires des Annexes 8 et 10 de l’assurance chômage.

Enfin, face à ces situations, le SNSP remercie les spectateurs qui peuvent faire le choix de renoncer au remboursement de leurs billets par solidarité à l’égard des professionnels du spectacle.

Paris, le 18 mars 2020

* USEP-SV : Union syndicale des employeurs publics du spectacle vivant (Les Forces Musicales, Profedim, Syndeac et SNSP)

.

Suivre toute l’actualité sur les arts face au coronavirus.

.