Si l’on excepte les animaux et le sport, qui relèvent du loisir, le secteur presse-livre-papeterie arrive en tête des dépenses culturelles en 2018 selon l’INSEE, devant tous les secteurs culturels tels que le cinéma, le spectacle vivant, les musées, les abonnements audiovisuels, les développements de tirage de photos, etc.

Mais il faut noter deux éléments :
– le secteur presse-livre-papeterie est en baisse ;
– il est difficile de cerner ce qui relève spécifiquement du livre et de la presse d’une part, et de la papeterie d’autre part.

Dépenses culturelles et de loisirs en 2018 (graphique)

Dépenses culturelles et de loisirs en 2018 (tableau)

Source : INSEE