Sélectionner une page

« Derniers jours à Shibati » : documentaire tout en modestie

« Derniers jours à Shibati » : documentaire tout en modestie
Publicité

Au cœur du Sichuan, sur les bords du fleuve Yang Tse, Chongqing se targue d’être la plus grande conurbation au monde avec trente-quatre millions d’habitants. La ville champignon connaît une croissance urbaine galopante. Les immeubles s’y multiplient, les vieux quartiers sont irrémédiablement condamnés.

Le documentaliste français Hendrick Dusollier a posé sa caméra dans le vieux quartier de Shibati, en plein centre-ville, à la veille de sa destruction. Il a mis ses pas dans ceux de trois de ses habitants à la veille de leur déménagement dans une banlieue aseptisée : un petit garçon espiègle, un coiffeur féru d’histoire et une vieille dame un peu foldingue.

Derniers jours à Shibati est le premier documentaire distribué en salles de Hendrick Dusollier. Ses précédents réalisations étaient des compositions beaucoup plus élaborées sur des thèmes proches : Obras, un court-métrage de douze minutes, racontait à partir de photos animées par ordinateur la recomposition d’un quartier de Barcelone ; Babel, en quinze minutes à peine, s’essayait à résumer les mutations de la Chine contemporaine.

Le procédé utilisé dans son dernier film est différent. Caméra à l’épaule, sans quasiment parler un mot de chinois, le documentariste a arpenté les rues de Shibati – au risque de susciter de la part de ses habitants méfiance et hostilité. Il s’est finalement attaché à trois personnages qui, sans constituer un échantillon sociologique représentatif, incarnent à leur façon la Chine en mutation.

Derniers jours à Shibati frappe par sa modestie. Il dure moins d’une heure, un format inhabituel qui nous frustrerait presque par sa brièveté. Sur le même thème, Frederick Wiseman aurait signé un long-métrage de quatre heures. Pas sûr qu’il aurait été plus pertinent ni plus touchant.

Tony PARODI

 



Hendrick Dusollier, Derniers jours à Shibati, France, 2017, 59mn

  • Sortie : 28 novembre 2018
  • Genre : documentaire
  • Classification : tous publics
  • Distribution : Météore films

En savoir plus sur le film avec CCSF : Derniers jours à Shibati

.



Découvrir toutes nos critiques de films



Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !

Facebook