La discographie complète de Francis Cabrel est disponible sur les plateformes de streaming depuis ce lundi, a annoncé Sony Music France, producteur du chanteur qui refusait jusqu’alors fermement d’exposer son répertoire en ligne. Interrogé sur les ondes de RTL, Francis Cabrel, qui célèbre cette année le 40e anniversaire de son tout premier album, Les murs de poussière (1977), reconnaît avoir longtemps été « hostile » au streaming.

[avec AFP]

Ce sont 13 albums studios, deux compilations, six lives et un album en espagnol de Francis Cabrel qui sont accessibles sur les sites comme Deezer, Spotify ou encore Apple Music. Y figurent également deux titres inédits « Le fils unique » et « Des montagnes de tout ».

« Je me suis abonné pour voir ce que cela donnait sur l’une de ces plateformes. J’écoute des nouveautés, des gens que j’aime, c’est vrai que comme ça c’est hyper-pratique. Donc je me dis qu’après tout, pourquoi pas… Mes chansons vont en profiter […] C’est quand même aussi un questionnement. Il y a la réversion des droits aux artistes qui est cruciale, qui m’a toujours freiné dans cette voie-là. C’est par rapport aux jeunes artistes que je croise : ils souffrent beaucoup. Ce n’est pas le streaming qui va les rendre autonomes, faire que leur carrière va pouvoir se prolonger. C’est surtout en pensant à eux que j’avais tenu bon. » (Francis Cabrel)

Pour le premier semestre 2017, le streaming représente à lui seul plus de 46% de l’ensemble des revenus de la musique enregistrée en France, avec un chiffre d’affaires de 87,5 millions d’euros (+27%). 19,4 milliards de titres ont été écoutés en ligne au premier semestre en France et le volume des écoutes mensuelles en streaming a triplé entre janvier 2015 et juin 2017 (3 milliards de titres).



Photo de Une – Francis Cabrel (crédits : Thinklad)