La première édition de la commission de sélection des projets « Tempo Traduction » s’est tenue au siège de l’Organisation internationale de la francophonie le 12 juillet 2019 et a statué sur les projets à accompagner sur la période 2019-2020. Parmi les neuf projets sélectionnés, un partie de l’œuvre du dramaturge Florian Zeller sera traduite en arménien.

[Communiqué]

Dans le cadre de sa programmation 2018-2022, l’OIF soutient via l’initiative « Tempo traduction » les éditeurs francophones et les structures à vocation culturelle, publiques ou privées, dans la traduction, la publication et la valorisation d’œuvres littéraires contemporaines dans les différentes langues de l’espace francophone.

Cette initiative vise à :
– rendre accessibles, aux lecteurs non francophones, des œuvres contemporaines représentatives des différents espaces de la Francophonie ;
– favoriser et renforcer la diversité linguistique de l’espace francophone ;
– encourager le mouvement de traduction ainsi que l’édition d’œuvres littéraires de qualité dans les langues partenaires de la Francophonie, notamment les langues dont la diffusion écrite est moins répandue ;
– renforcer la circulation transnationale des œuvres, des imaginaires et des savoirs.

Sur les onze dossiers reçus, visant huit langues, neuf projets ont été retenus par la commission de sélection et seront accompagnés sur la période 2019-2020 :

En arménien
1. Un recueil de pièces de théâtre francophones
2. Six pièces de théâtre de Florian Zeller

En bourbonnais d’oc
3. Le petit prince d’Antoine de Saint Exupéry

En créole cap-verdien
4. Tintin de Hergé

En malgache
5. Les Robinsons de l’Ile Tromelin d’Alexandrine Civard-Racinais

En polonais
6. STIB de Geneviève Damas

En roumain
7. La Théo des fleuves de Jean-Marc Turine

En ukrainien
8. La théorie des nuages de Stéphane Audeguy

En wolof
9. Le Cœur des enfants léopards de Wilfried N’Sondé

Source : OIF

.