Sélectionner une page

La fiction à la télévision : un genre des plus en vue !

La fiction à la télévision : un genre des plus en vue !
Publicité

Pour la onzième année consécutive, le CNC a réalisé une étude sur la diffusion de la fiction à la télévision. Cette étude analyse l’offre et la consommation de fiction, notamment en première partie de soirée. En 2018, la fiction française domine largement la fiction américaine tant en termes d’offre que d’audience.

Synthèse de l’étude réalisée par le CNC.

.

La fiction est le premier genre en termes d’offre et de consommation à la télévision

En 2018, les chaînes nationales gratuites (TF1, France 2, France 3, France 5, M6, Arte, C8, W9, TMC, TFX, NRJ12, France4, CStar, Gulli, TF1 séries films, 6ter, RMC Story, RMC Découverte et Chérie 25) diffusent 35 401 heures de fiction sur l’ensemble de la journée selon Médiamétrie (-5,0 % par rapport à 2017). La fiction représente 21,3 % de l’offre de programmes des chaînes nationales gratuites et 23,6% de la consommation des téléspectateurs âgés de 4 ans et plus sur l’ensemble de la journée. Elle capte 48,3 % de l’audience différée via un enregistrement personnel et sur les services de télévision de rattrapage. En 2018, les chaînes nationales historiques (TF1, France 2, France 3, Canal+, M6 et Arte) consacrent 824 soirées à la fiction, soit 37,6 % de l’ensemble de leurs soirées. France 3 demeure le premier diffuseur de fiction en première partie de soirée (188 soirées) devant TF1 (173 soirées), France 2 (150 soirées), M6 (128 soirées), Canal+ (99 soirées) et Arte (86 soirées).

L’offre de fiction française augmente sur toutes les chaînes, la fiction américaine poursuit son recul

En 2018, le nombre de soirées de fiction française augmente de 8,8 % par rapport à 2017 (397 soirées). Il est en hausse sur toutes les chaînes. L’offre de fiction étrangère diminue au contraire de 6,4 % (427 soirées). L’offre de fiction américaine recule de 10,9 % (253 soirées) et l’offre de fiction étrangère hors Europe et Etats-Unis est en baisse de 18,9 % (30 soirées). L’offre de fiction européenne non française augmente de 6,7 % (144 soirées). En 2018, la fiction française occupe 48,2 % des soirées dédiées à la fiction, contre 51,8 % pour la fiction étrangère dont 30,7 % pour la fiction américaine, 17,5 % pour la fiction européenne non française et 3,6 % pour la fiction étrangère d’autres nationalités.

Le 52 minutes dépasse le 90 minutes au sein de l’offre de fiction française

En 2018, l’offre de fiction augmente de 28 soirées par rapport à 2017 pour le format de 52 minutes alors qu’elle diminue de 19 soirées pour le format de 90 minutes, de 4 soirées pour le format de 26 minutes et de 2 soirées pour le format court. L’offre de fiction au format de 90 minutes atteint ainsi son plus bas niveau. En 2018, les fictions de 52 minutes occupent 72,7 % du nombre total de soirées de fiction, contre 26,3 % pour les fictions de 90 minutes, 0,6 % pour les fictions de 26 minutes et 0,4 % pour les fictions de format court. En nombre de soirées, les fictions de 52 minutes sont pour la première fois majoritaires au sein de l’offre de fiction française (57,7 % de l’offre en 2018, contre 46,8 % en 2017) alors que les fictions de 90 minutes constituaient auparavant la majorité de l’offre.

140 séries sont diffusées en 1ère partie de soirée sur les chaînes nationales historiques dont plus d’un tiers de nouveautés

En 2018, l’offre de fiction diminue de 17 soirées par rapport à 2017 pour les séries (678 soirées) alors qu’elle augmente de 20 soirées pour les unitaires (146 soirées). En 2018, les séries occupent 82,3 % des soirées dédiées à la fiction sur les chaînes nationales historiques (84,7 % en 2017). Cette proportion s’établit à 70,0 % pour la fiction française (72,9 % en 2017) et 93,7 % pour la fiction étrangère (94,1 % en 2017). En 2018, 140 séries sont diffusées en première partie de soirée sur les chaînes nationales historiques (128 en 2017) dont 65 séries françaises (53 en 2017) et 75 séries étrangères (75 en 2017). En 2018, les chaînes nationales historiques diffusent 50 nouvelles séries en première partie de soirée dont 20 séries françaises (47 dont 13 françaises en 2017).

La croissance du volume de fiction française est portée par les inédits (+7,5 %) et les rediffusions (+10,7 %)

En 2018, la fiction inédite constitue 77,7 % de l’offre totale de fiction des chaînes nationales historiques en volume horaire en première partie de soirée, contre 76,7 % en 2017. La part de l’inédit augmente pour la fiction étrangère alors qu’elle diminue pour la fiction française. En 2018, 87,2 % du volume horaire de fiction étrangère diffusée en première partie de soirée est inédit (+3,8points par rapport à 2017), contre 68,1% du volume de fiction française (-0,7 point). La progression de l’offre de fiction française en première partie de soirée s’explique par l’augmentation de l’offre de fiction française inédite (+7,5 % en volume horaire) et par la croissance de l’offre de fiction française en rediffusion (+10,7 %). Les chaînes nationales historiques diminuent au contraire leur offre de fiction étrangère inédite (-3,0 %) et encore davantage leur offre de fiction étrangère en rediffusion (-28,3 %). Le volume de fiction étrangère rediffusée atteint ainsi son plus bas niveau.

La fiction française représente 74 des 100 meilleures audiences de fiction

En 2018, la fiction française enregistre 74 des 100 meilleures audiences de fiction à la télévision sur l’ensemble de la journée, contre 88 sur 100 en 2017. La progression de la fiction américaine s’explique par un seul titre (Good Doctor). La fiction française s’appuie au contraire sur des succès diversifiés : 21 titres différents composent le classement. La fiction française occupe pour la quatrième année consécutive la tête du palmarès des meilleures audiences de fiction. En 2018, la meilleure audience de fiction à la télévision est enregistrée par le téléfilm unitaire français Jacqueline Sauvage, c’était lui ou moi, diffusé sur TF1, qui réunit 8,8 millions de téléspectateurs. En parallèle, la meilleure note qualitative attribuée par les téléspectateurs est obtenue pour la cinquième année consécutive par un programme français. En 2018, le téléfilm unitaire français le Jour où j’ai brûlé mon cœur, diffusé sur TF1, obtient la meilleure note des fictions diffusées en première partie de soirée sur TF1, France 2, France 3 et M6 (9,0 sur 10).

L’audience de la fiction française est plus élevée que celle de la fiction étrangère

Pour la quatrième année consécutive, la part d’audience de la fiction française est supérieure à la part d’audience de la fiction étrangère sur les six chaînes nationales historiques. En 2018, la part d’audience moyenne de la fiction française en première partie de soirée sur les 4 ans et plus s’établit à 22,3 % sur TF1 (contre 18,6 % pour la fiction étrangère), 16,9 % sur France 3 (contre 12,4 %), 15,5 % sur France 2 (contre 12,7 %), 11,8 % sur M6 (contre 10,5 %), 3,3 % sur Arte (contre 3,2 %) et 1,7 % sur Canal+ (contre 1,0 %).

Télécharger l’étude complète sur le site du CNC.



 

Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !

Facebook

A découvrir