Il est probablement l’un des percussionnistes français les plus connus au monde : après 45 ans de carrière, Benoît Cambreling vient de tirer sa révérence comme timbalier solo de l’Orchestre National de Lyon. À 63 ans, il a choisi de quitter la scène avec rien de moins que le Sacre de Printemps d’Igor Stravinsky. Il enseignait notamment, depuis 2011, comme professeur de percussion à Shanghai.

Benoît Cambreling présente son instrument : les timbales