Lors des rencontres économiques Africa 2017 à Abidjan, le chanteur A’Salfo, leader du groupe ivoirien Magic System, a appelé les investisseurs à s’engager davantage dans le secteur culturel et aux côtés des artistes : « La culture a un rôle majeur à jouer dans le développement de l’Afrique. L’artiste n’est pas seulement celui qui vous fait chanter ou danser, mais celui qui s’engage pour contribuer au développement ».

[AFP]

« Les partenaires ne se bousculent pas, pourtant la culture est un levier de développement », a déclaré le chanteur de « Premier gaou » et « Magic in the air », citant l’exemple du développement phénoménal de l’industrie cinématographique au Nigeria, qui a créé de nombreux emplois.

A’Salfo intervenait lors de la deuxième édition des rencontres économiques franco-africaines Africa 2017, qui s’est ouverte lundi à Abidjan, avec l’objectif de relancer les échanges entre la France et l’Afrique dans le secteur privé. Quelque 3 600 entreprises africaines et 480 sociétés françaises participent à Africa 2017, selon les derniers chiffres des organisateurs. Ces rencontrent se déroulent sur cinq jours dans trois capitales africaines, Abidjan, Nairobi et Tunis.



Photographie de Une – A’Salfo de Magic System (crédits : Yakooba21 / Wikipédia)