Select Page

Mécénat (2) – Une forte hausse qui profite à la culture !

Mécénat (2) – Une forte hausse qui profite à la culture !
Advertisement

Profession Spectacle s’intéresse aujourd’hui plus spécifiquement à la vaste étude réalisée par l’Amical sur le mécénat des entreprises françaises. Elle a été présentée le mardi 3 mai 2016, lors d’une rencontre organisée par l’association qui se tenait dans les locaux du Sénat sur le thème « Mécénat, les nouvelles tendances dans les entreprises ». Nous vous avons rendu compte de ce rendez-vous, place au décryptage.

Les dons alloués par les entreprises dans le cadre de leurs opérations de mécénat ont fortement augmenté en 2015, pour atteindre 3,5 milliards d’euros, selon un baromètre bisannuel dévoilé par l’association Admical. Une manne que Profession Spectacle ne pouvait ignorer…

Budget global du mécénat : +25 % en deux ans !

La culture n’est pas qu’une affaire de fonds publics ; cette étude de l’Admical est là pour nous le rappeler. En creusant les 90 pages de ce document, on apprend ainsi que le budget global des entreprises mécènes, de 2,8 milliards il y a deux ans, a augmenté de 25 % sur cette période. Un budget porté à 60 % par les entreprises de taille intermédiaire (entre 250 et 4999 salariés) et les grandes entreprises (au moins 5 000).

Si le social reste le domaine le plus soutenu par les entreprises (22 % du budget « mécénat » lui est consacré et 29% des entreprises choisissent de s’engager dans ce secteur), il est suivi de près par le budget consacré à la culture : choisi par 24 % des entreprises mécènes, ce budget augmente pour passer de 13 à 15 % du budget total du mécénat en France. Ce secteur occupe néanmoins une place particulière, puisqu’il est le domaine le plus prisé par les entreprises mécènes (48 % d’entre elles, notamment les TPE).

170 000 entreprises engagées : priorité à la proximité

Autre information importante : non seulement les dons sont plus importants, mais le nombre d’entreprises qui mettent la main à la poche progresse lui aussi. En deux ans, le taux d’entreprises mécènes a en effet augmenté, passant de 12 % à 14 %. Cela représente 170 000 entreprises en France. « Parmi ces entreprises mécènes, on compte une large majorité de TPE (72 %) et de PME (25 %), mais les entreprises de plus de 250 salariés sont les plus engagées », ajoute l’association, qui précise que près d’une entreprise de taille intermédiaire et une grande entreprise sur deux est désormais mécène.

Selon Admical, qui s’appuie sur un sondage réalisé en début d’année auprès de 1 003 entreprises de plus d’un salarié, « le mécénat irrigue tous les domaines » mais « la proximité reste un critère décisif ». François Debiesse, président de l’Amical, analyse ainsi ce phénomène : « Ce qui compte, pour l’entreprise, c’est avant tout de soutenir un projet local ou régional (81 %) dans lequel elle pourra vraiment s’impliquer et apporter une aide qui fera la différence ».

Préservation du patrimoine et musique, domaines les plus investis     

Si l’on approfondit l’étude des données, en se focalisant sur la culture, on constate que c’est la musique (36 %), les arts vivants (27 %) et la préservation du patrimoine (26 %) qui sont les sous-domaines mobilisant le plus les mécènes de la culture. Les musées / expositions arrivent en 4e position avec 17 % des entreprises mécènes. S’agissant de la part dans le budget culturel des entreprises, le patrimoine arrive en tête (35 %), alors même qu’il est le troisième domaine investi dans le mécénat culturel. Ce phénomène s’explique par les montants importants nécessaires à la préservation du patrimoine bâti et paysager.

Le crowdfunding encore trop méconnu

L’étude met par ailleurs en lumière une facette du mécénat encore peu développée, mais qui pourrait bien devenir, dans les années à venir, un outil incontournable pour trouver des fonds : le crowdfunding ou financement participatif. Les plateformes en ligne les plus connues sont Ulule, Kisskissbankbank ou encore Kickstarter. Aujourd’hui, il est pratiqué par seulement 2 % des entreprises, mais 6 % envisagent de le faire dans un avenir proche. À creuser donc.

Autre aspect de cette étude à ne pas négliger et qui peut s’apparenter à une bonne nouvelle : les perspectives annoncées par les entreprises sont très optimistes, avec 79 % des mécènes qui pensent stabiliser ou augmenter leur budget mécénat et seulement 10 % le diminuer.

Le mécénat constitue donc bien un fort potentiel pour l’avenir de la culture en France.

Jacques GUILLOUX

Lire aussi : Camille Dalmas, « Mécénat (1) – L’entreprise française se convertit-elle à la culture ?« 

Télécharger le rapport complet : Le mécénat en France d’entreprise en France (mai 2016)

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait