Musicora, c’est le salon musical montant : l’an dernier, l’événement a accueilli près de 200 exposants et plus de 10 200 personnes, dont près de la moitié était des professionnels. Le salon a pour parrain le compositeur, pianiste de jazz et animateur de France Inter André Manoukian. Le dimanche 30 avril, il donnera, à la Grande Halle de la Villette, un concert de jazz réconciliant l’Orient et l’Occident.

[avec AFP]

Après Ibrahim Maalouf en 2015 et Marianne James en 2016, André Manoukian est le nouveau parrain de Musicora 2017. Il jouera pour l’occasion en duo avec un joueur de duduk, un instrument arménien qui tient autant de la flûte que du hautbois et qui ressemble étrangement à la voix humaine. Ce concert résonne pour lui comme une évidence : « Aujourd’hui, le jazz se régénère plutôt du côté de l’Orient », explique-t-il.

Régénération orientale du jazz

La musique indienne, et plus largement en Orient, s’appuie sur 50 modes et 1 000 râgas – cadre mélodique, ensemble de règles qui construisent une mélodie -, dévoilant toute une nouvelle palette d’improvisation, notamment pour le jazz.

C’est pourquoi certains artistes sont aujourd’hui cités par André Manoukian comme des références et sources d’inspiration permanente, tels le pianiste arménien Tigran Hamasyan, le compositeur, chanteur et joueur de oud Dhafer Youssef, le contrebassiste de jazz israélien Avishai Cohen, le trompettiste et pianiste franco-libanais Ibrahim Maalouf, récemment primé aux Césars

D’autres pays émergent également avec leurs traditions musicales propres. Ainsi, dans les anciennes républiques soviétiques, « toute une génération de 30 à 40 ans formée par l’école russe qui a essaimé après la chute du Mur » est en train d’émerger. Ces échanges culturels, non seulement ouvrent à de nouvelles formes, mais permettent encore de renouveler des genres traditionnels qui, sans cela, seraient susceptibles d’être étouffés, notamment par cet académisme qui codifie et statufie tout art.

Programme de Musicora

Cette année, le salon Musicora proposera, entre vendredi et dimanche, différents concerts :

  • Vendredi 17h : récital du jeune pianiste français Simon Ghraichy
  • Samedi 17h30 : concert de la flûtiste Magali Mosnier
  • Dimanche 15h : ensemble de jazz de Pierre Bertrand
  • Dimanche 16h : concert d’André Manoukian

Découvrir le programme complet.

Quelques extraits de la comédie musicale Fantôme de l’Opéra, qui a du être annulée après l’incendie qui ravagea le théâtre Mogador en septembre dernier, sera donnée par la compagnie, dans le cadre de l’émission « 42e rue » de France Musique.

Élodie NORTO