Ikutaro Kakehashi, qui avait fondé le fabricant d’instruments de musique électroniques Roland, indissociable de la pop des années 1980, est décédé samedi à l’âge de 87 ans, a-t-on appris lundi auprès de sa compagnie actuelle. Un porte-parole d’ATV a confirmé sa mort mais n’a pas souhaité faire de commentaire à la demande de la famille.

[avec AFP]

De Depeche Mode à David Bowie

Kakehashi avait créé Roland en 1972 dans sa ville natale d’Osaka, dans l’ouest du Japon. Rapidement ses claviers synthétiseurs avaient conquis des groupes pop comme Duran Duran, Depeche Mode ou Kraftwerk, tout en séduisant les pionniers de l’électro Jean-Michel Jarre, Herbie Hancock et The Prodigy.

La star David Bowie était lui aussi un adepte, utilisant une guitare Roland GR-500 pour enregistrer son hit des années 80 « Ashes to Ashes », tandis que Marvin Gaye a contribué à populariser la boîte à rythmes TR-808 devenue culte avec « Sexual Healing ».

Le mouvement hip-hop a également adopté cet instrument, d’Afrika Bambaataa aux Beastie Boys. Plus récemment, le rappeur Kanye West l’a fait figurer sur chacun des titres de son album sorti en 2008, « 808s & Heartbreak ».

Un homme qui a changé la musique

Kakehashi avait reçu en 2013 un Grammy Award pour sa contribution à l’industrie musicale à travers la création du système MIDI (Musical instrument digital interface – interface numérique pour instruments de musique), permettant l’interaction entre instruments de musique capables de communiquer en mode numérique, ainsi qu’entre ces instruments et des logiciels d’ordinateur.

La même année, il avait quitté Roland pour cause de désaccord avec l’équipe de direction, selon des informations de presse. Marc Almond, un des chanteurs de la new wave avec son groupe Soft Cell, a rendu hommage dans un tweet à « un homme qui a changé la musique ».