Select Page

Nord – Appel à candidatures pour tout artiste en vue de cinq résidences-mission

Nord – Appel à candidatures pour tout artiste en vue de cinq résidences-mission
Advertisement

Le Syndicat Mixte du Montreuillois (communauté de communes du Haut-Pays du Montreuillois, communauté d’agglomération des 2 Baies en Montreuillois) en partenariat avec la direction régionale des affaires culturelles Hauts-de-France, le rectorat de l’académie de Lille, la direction des services départementaux de l’éducation nationale du Pas-de-Calais, en lien avec le conseil départemental du Pas-de-Calais, le conseil régional Hauts-de-France, lance un appel à candidatures en direction des artistes de tous domaines d’expression, dont la démarche et la recherche sont traversés par les interactions avec le territoire et le cadre de vie en vue de cinq résidences-mission.

Cadre de la résidence-mission

Animé par une volonté de réduire les inégalités en matière d’accès à la culture et à l’art en se donnant un objectif ambitieux de généralisation d’une éducation artistique et culturelle en faveur des adolescents et des jeunes adultes de son territoire et en contribuant ainsi à la constitution de leur parcours d’éducation artistique et culturelle, le Syndicat Mixte du Montreuillois, en partenariat étroit avec la direction régionale des affaires culturelles Hauts- de-France (DRAC), le rectorat de l’académie de Lille – délégation académique aux arts et à la Culture (DAAC) et la direction départementale des services de l’éducation nationale (DSDEN du Pas-de-Calais) – et en lien avec le conseil départemental du Pas-de-Calais et le conseil régional Hauts-de-France propose cinq résidences-mission destinées à cinq artistes de tous domaines d’expression.

Les partenaires souhaiteraient que ces résidences-mission puissent être l’occasion pour les habitants du territoire du Syndicat Mixte du Montreuillois et en particulier les enfants et les jeunes, de redécouvrir leur territoire, de réinventer leur quotidien et, ainsi, de porter un regard neuf sur ce qui les entoure.

Les partenaires sont en mesure de lancer cette offre car ils peuvent l’appuyer sur la force et l’énergie collectives des très nombreux acteurs locaux de l’éducation artistique et culturelle, qu’ils soient professionnels de la culture, enseignants, animateurs, éducateurs, médiateurs, professionnels de la santé, etc.

Ces résidences-mission prennent place dans le cadre du contrat local d’éducation artistique (C.L.E.A.) et seront menées de manière pluriannuelle en faveur des enfants, des adolescents et des jeunes adultes habitant, étant en formation, étudiant ou pratiquant leurs loisirs sur le territoire de l’intercommunalité.

.
Télécharger l’appel à candidatures complet
.

À propos du présent appel à candidatures

Il est donc recherché, en vue de ces cinq résidences-mission qui vont se déployer sur le territoire du Syndicat Mixte du Montreuillois, des artistes professionnels relevant de tous les domaines d’expression, dont la recherche et la démarche, délibérément inscrites dans le champ de la création contemporaine, sont régulièrement ou ponctuellement traversées par un intérêt pour ou un désir d’interactivité avec la question du territoire (identités, histoire, mutations, habitants…) et du cadre de vie (géographique, urbain, etc.).

Le Syndicat Mixte du Montreuillois place l’approche paysagère au cœur de son schéma de cohérence territoriale (SCOT). La maitrise de l’évolution qualitative des paysages et de l’architecture guide l’élaboration du projet de territoire avec un axe fort de développement d’une politique qualitative autour du patrimoine et du cadre de vie dans la perspective de l’obtention du label national Pays d’art et d’histoire. L’ambition, au travers de ce projet est de contribuer à sensibiliser les publics notamment jeunes aux questions d’environnement, d’urbanisme et de cadre de vie, d’encourager l’appropriation du territoire, de construire des repères artistiques et culturels permettant à ces acteurs de demain de s’impliquer dans le développement du territoire. L’articulation des résidences-mission avec des démarches de découverte de l’architecture, du patrimoine, du paysage et de l’environnement est particulièrement encouragée afin de développer une approche croisée, celle de la pédagogie et de la connaissance d’une part, celle de l’artistique et du sensible d’autre part. Elle pourrait aussi accompagner la mise en synergie de l’ensemble des acteurs du territoire dans le cadre du projet de labellisation Pays d’art et d’histoire.

L’artiste candidat, étant français ou de nationalité étrangère, a déjà à son actif une production conséquente et doit être en mesure de s’impliquer pleinement dans ce type particulier d’action que représente la résidence-mission.

Afin de faire plus ample connaissance avec cette forme de présence artistique il vous suffit de prendre connaissance du texte : « Qu’est-ce qu’une résidence-mission ? »

Il est également en mesure de fédérer autour de sa présence et de son œuvre une large communauté scolaire, éducative, associative et culturelle.

Il maîtrise l’usage de la langue française.

L’artiste retenu est appelé à résider de manière effective sur le territoire et à se rendre disponible de manière exclusive pour la mission. Il ou elle doit être autonome dans ses déplacements et disposer d’un véhicule personnel, et donc d’un permis en cours de validité. Il est précisé ici que des interactions entre les artistes résidant en simultané sur le territoire seront activement recherchées.

La période de résidence se traduit très concrètement en termes de déroulé :

  1. par une première phase de présence sur le territoire d’action afin de le découvrir ; phase relativement brève, puisque limitée à quatre jours et prévue à l’automne 2018.
    Au cours de ce séjour, les artistes-résidents vont pouvoir s’imprégner du territoire, en découvrir l’étendue et les différents équipements culturels qui y sont implantés ou qui y rayonnent. Ils pourront également avoir un certain nombre de réunions de réflexion et de travail préparatoire (lié notamment à la question de la diffusion des œuvres et à la médiation qui l’enrichit) avec les responsables des services culture et éducation des communes, avec les responsables locaux de l’éducation nationale et du hors temps scolaire. C’est le Syndicat Mixte du Montreuillois qui prendra en charge la rémunération et l’hébergement.
  2. par une rencontre préalable sur une demi-journée appelée, en région Hauts-de-France, 27ème heure artistique. Cette rencontre prend place dans le cadre des animations pédagogiques destinées aux enseignants du premier degré, mais également ouverte aux enseignants du second degré. Elle leur permet de faire connaissance avec chaque artiste- résident et avec son travail. Cela revêt souvent la forme d’une conférence atypique, très illustrée, inventive, à forte teneur artistique et laissant une part importante à l’échange. Cette 27e heure artistique est prévue au cours de la semaine de prise de contact organisée à l’automne 2018.
  3. puis, enfin, par une phase de présence beaucoup plus longue sur le territoire d’action. La période de résidence, à proprement parler, est prévue du 1er février 2019 au 31 mai 2019. Il s’agit donc d’une résidence de quatre mois pleins, soient dix-sept semaines consécutives, à raison de 5 à 6 jours par semaine.

En ce qui concerne la rétribution de chaque artiste-résident, il est précisé que le coût total employeur ne peut excéder en aucun cas 24 000 euros, pour s’approcher le plus possible d’une rémunération nette de 12 000 euros pour la durée totale de la résidence- mission.

Ce montant prend donc en compte la rémunération brute de l’artiste (toutes charges, taxes et cotisations comprises) pour la mission dans son intégralité, à savoir :

  • la diffusion d’œuvres et, le cas échéant, d’éléments documentaires complémentaires ;
  • les rencontres avec des équipes de professionnels de l’enseignement, de l’éducatif, du hors temps scolaire, etc. susceptibles de déboucher sur des propositions d’actions de médiation démultipliée ;
  • des créations conjointes de « gestes artistiques » ;
  • l’accompagnement artistique de ces propositions d’actions de médiation et de ces créations conjointes ;

Ce sont les contributions respectives du Syndicat Mixte du Montreuillois et de la direction régionale des affaires culturelles Hauts-de-France qui permettent cette hauteur de rétribution. Il est précisé que le cadre d’emploi le plus approprié est le régime général, ou l’entreprise individuelle pour l’artiste.

Toutefois, pour les artistes relevant du statut de l’intermittence, il est signalé qu’une partie de la mission (la composante diffusion en l’occurrence, si elle est bien conforme au descriptif et règles en vigueur pour ce statut) peut faire l’objet d’une rémunération au cachet quand la nature de l’activité le permet (cela représente au maximum 30% de la mission et donc, le cas échéant, de la rémunération totale).

Un contrat de résidence spécifiant les engagements respectifs du Syndicat Mixte du Montreuillois et de chaque artiste-résident est signé avant le début de la résidence-mission.

Les conditions de diffusion des œuvres déjà existantes de l’artiste, dans des lieux dédiés ou non, sont étudiées et également contractualisées avec la collectivité. Il s’agit ici de la part des actions de diffusion ne faisant pas l’objet par ailleurs d’engagements ni d’accords directs avec des équipes et des équipements, notamment culturels, du territoire désireux de s’associer de manière significative à cet axe de la diffusion en accueillant certaines « grandes formes » ou des expositions de grande envergure (en savoir davantage).

Les frais de déplacement de l’artiste sur le territoire d’action (sur la base d’un forfait) et les frais relatifs à l’hébergement sont pris en charge par le Syndicat Mixte du Montreuillois. Concrètement, un logement sur le territoire est mis à disposition de l’artiste. En revanche, les autres éventuels voyages du lieu de domicile au territoire de résidence, ainsi que les repas, sont à la charge de l’artiste.

.
Télécharger l’appel à candidatures complet
.

CANDIDATURE

Chaque artiste intéressé par cette offre est invité avant toute chose à prendre connaissance le plus attentivement possible du document intitulé : « Qu’est-ce qu’une résidence-mission ?« . Ce texte fait office de cahier des charges et se veut à ce titre précis et descriptif.

Chaque artiste intéressé par cette offre est également convié à bien appréhender les données territoriales présentées dans le paragraphe 3 du présent appel, intitulé « le territoire d’action et les partenaires locaux ». Ceci, afin de pouvoir faire acte de candidatures en parfaite connaissance de cause.

Si ces conditions sont remplies, la démarche est la suivante. Il suffit d’envoyer à l’adresse suivante clea.smm@gmail.com (sujet : CLEA – 2019 suivi du nom du candidat ou de la candidate et le domaine artistique)

Ceci, pour le 2 mai 2018 dernier délai, par envoi électronique uniquement et sous format PDF, un dossier comprenant :

  1. une lettre de motivation faisant état d’une bonne compréhension du cahier des charges et donc de l’esprit, des attendus et des conditions de la résidence-mission. Cette lettre peut également évoquer les éventuelles pistes que propose d’emprunter le candidat en vue de la réalisation de gestes artistiques ;
  2. un curriculum vitae ;
  3. un dossier artistique présentant notamment un ensemble de productions représentatives de la démarche artistique du candidat ;
  4. une liste des œuvres / productions artistiques disponibles à des fins de diffusion pendant (et éventuellement avant ou après) le temps de résidence (à préciser le cas échéant). Cette liste pourra être utilement accompagnée d’une autre présentant les différents éléments documentaires susceptibles d’enrichir l’axe de diffusion de la résidence.

Dans le cas où l’artiste-candidat souhaite enrichir cet envoi d’un DVD ou d’un CD pour présenter des œuvres ou des documents audiovisuels complémentaires, il devra le préciser dans son envoi électronique et adresser ces pièces par voie postale à l’adresse suivante, avec la mention « CLEA 2019 » :

Syndicat Mixte du Montreuillois
Site Braquehay
17, rue Sainte Austreberthe
62170 Montreuil-sur-mer

Il est à signaler que suite à cet envoi, les supports physiques ne pourront pas être retournés, sauf dans le cas d’une demande expressément formulée par l’envoyeur.

À l’issue du processus de pré – sélection effectué par les différents partenaires du programme des résidences-mission C.L.E.A., il est possible que ceux-ci émettent le souhait d’entretiens complémentaires, en direct ou à distance, avec les candidats pré – sélectionnés.

Si tel est le cas, ces entretiens se dérouleront le 7 juin 2018
La commission sera alors en mesure d’annoncer le nom des artistes-résidents retenus au plus tard avant le : 20 juin 2018.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous mettre en relation avec Delphine MAEYAERT
 :
Tél. : 03 21 90 55 98
Courriel : clea.smm@gmail.com
6

.



Retrouvez tous nos appels à projets et offres d’emploi
Rubrique « Bons plans »



Photographie de Une – Montreuil-sur-mer dans le Nord-Pas-de-Calais (source : Wikipédia)



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage