Ouvert en 2009, le lieu du IXe arrondissement de Paris ferme ses portes en raison de difficultés financières. La société exploitante de sept salariés est en liquidation judiciaire. Une vingtaine de spectacles se retrouvent sans salle.

[Écho de la presse]

Extinction des feux rue Richer (IXe). Après neuf ans d’existence, anniversaire qu’ils viennent tout juste de célébrer, « Les Feux de la rampe » s’apprêtent à fermer leurs portes en raison de difficultés financières.

En cessation de paiement depuis le 29 mars, Théâtre de l’Alchimiste, la société exploitante qui compte sept salariés, est en liquidation judiciaire depuis ce jeudi. Sébastien Cauet, Julien Lepers, Pierre Santini ou Eric Laugerias se sont notamment produits sur cette scène parisienne ces dernières années.

En fin de journée, ce vendredi, la direction de la société, locataire de l’ensemble de quatre salles de spectacles — de 60 à 300 places — qui jouxte les Folies Bergère, a diffusé un communiqué dans lequel elle annonce « la fin d’une aventure ».

 

 

Lire l’article complet de Sylvain Merle sur le site du journal le Parisien.