Philippe Chapelon : “L’action du gouvernement a été exceptionnelle” pendant la pandémie

Philippe Chapelon : “L’action du gouvernement a été exceptionnelle” pendant la pandémie
Publicité

Au lendemain de la pandémie et à l’occasion des présidentielles, le Syndicat national des entrepreneurs de spectacles (SNES), rebaptisé depuis peu La Scène indépendante, fait le bilan et énonce ses priorités pour le spectacle vivant.

« Sans la réactivité du gouvernement, je pense que beaucoup d’entreprises auraient disparu du secteur, selon Philippe Chapelon, délégué général de La Scène indépendante. On a été soutenu du point de vue économique, mais pas que, avec une prise en compte des uns et des autres. »

Au programme de ce « Parole à l’œuvre » :
1/ État des lieux du spectacle vivant privé après deux ans de pandémie.
2/ Retour des publics : l’enjeu actuel.
3/ Phénomène de concentration : la diversité menacée.
4/ Jeunes : des publics « de plus en plus éloignés du spectacle vivant ».
5/ Droit du producteur : un élargissement au spectacle vivant nécessaire en raison de la numérisation croissante des spectacles.
6/ Rapprochement public-privé : pour une prise en compte plus précise du ministère de la Culture

Et la traditionnelle question « bonus » : un coup de cœur artistique récent qu’on vous laisse découvrir…

Propos recueillis par Pierre GELIN-MONASTIER

.



Soutenez la presse indépendante
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube.

Un petit geste pour vous, un soutien majeur pour nous !



 

Newsletter

Publicité

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.