Select Page

PÖFF : la chasse aux loups débute en Estonie

PÖFF : la chasse aux loups débute en Estonie
Advertisement

Après le festival de Cottbus, l’Europe de l’Est met de nouveau le cinéma à l’honneur : s’ouvre aujourd’hui la 19e édition du festival du film Nuits noires de Tallinn (PÖFF) en Estonie, qui s’achèvera le 29 novembre prochain. Au fil des années, le PÖFF est devenu le plus grand festival cinématographique du pays et l’un des plus importants d’Europe.

« Le festival souhaite donner naissance à un artiste qui dispose d’une vision forte et originale, et qui a la capacité de rassembler une audience avec des messages compréhensibles et universels. Nous sommes très heureux de la sélection, tout particulièrement d’avoir une telle diversité de films et de réalisateurs venant de pays du monde entier. Ce fut néanmoins douloureux de laisser de côté quelques films vraiment forts. «  (Tiina Lokk, directeur du festival)

Pour cette 19e édition, 18 films sont en compétition (de 21 pays différents), dont sept premières mondiales, trois premières internationales et huit premières européennes.

  • 28:94 Local Time (28:94 Teghakan Zhamanak) – dir. David Safarian, Armenia-Netherlands-Germany
  • Avalanche (Bahman) – dir. Morteza Farshbaf, Iran
  • Black – dirs. Adil El Arbi & Bilall Fallah, Belgium
  • Bride (La Novia) – dir. Paula Ortiz, Spain
  • Dawn (Ausma) – dir. Laila Pakalnina, Latvia-Estonia
  • Epitaph (Epitafio) – dirs. Yulene Olaizola & Rubén Imaz, Mexico
  • Happy Hour – dir. Franz Müller, Germany-Ireland
  • Insight (Слепая любовь) – dir. Aleksander Kott, Russia
  • Let Her Cry – dir. Asoka Handagama, Sri Lanka
  • Orizont – dir. Marian Crisan, Romania
  • Stranger (Zhat) – dir. Yermek Tursunov, Kazakhstan
  • The Automatic Hate – dir. Justin Lerner, USA
  • The Paradise Suite – dir. Joost van Ginkel, Netherlands-Sweden-Bulgaria
  • The Prosecutor, the Defender, the Father and His Son – dir. Iglika Triffonova, Bulgaria-Sweden-Netherlands
  • The Summer of Frozen Fountains (Gakinuli shadrevnebis tselitsadi) – dir. Vano Burduli, Georgia-Russia
  • The Throne (Sado) – dir. Lee Joon-ik, South Korea
  • Under the Sun (В лучах Солнца) – dir. Vitaliy  Manskiy, Russia-Germany-North Korea-Czech Republic-Latvia.
  • Zinnia Flower (Bai ri gaobie) – dir. Tom Lin, Taiwan

L’an dernier, le grand prix avait été attribué à un film belge : Lucifer du jeune réalisateur Gust van der Berghe. La dernière récompense attribuée à un Français remonte à 2013 : Juliette Binoche avait reçu le Loup de la meilleure actrice pour son interprétation du sculpteur Camille Claudel, dans le film Camille Claudel 2015 de l’inclassable Bruno Dumont. En l’absence de films français dans la sélection officielle, ce n’est pas cette année que nous pourrons crier de nouveau : « Cocorico ! » À noter cependant le choix de montrer, hors sélection, Nous trois ou rien, film produit par la France et réalisé par Kheiron… Maigre consolation.

 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait