Select Page

Quel cirque !

Quel cirque !
Advertisement

C’est l’expression traditionnellement employée quand ça part dans tous les sens et que l’on ne maîtrise plus vraiment la marche des évènements. Le cirque est en effet associé à la notion de liberté, de « hors normes ». Les gens du cirque sont des êtres dont la profession est liée aux voyages, comme l’étaient les comédiens autrefois.
Ceux de la commedia del arte traçaient au sol le cercle magique qui devait rester inaccessible aux spectateurs, la piste du cirque est aussi ce cercle magique, terrain de l’extravagance, du risque voire même du danger, mais aussi de la joie et de la farce. Le cirque est sans doute la dernière forme de spectacle itinérant qui continue à visiter les bourgs et villages les plus reculés pour offrir un instant de bonheur aux familles, du plus petit au plus grand.

On a tous connu les cirques : Pinder, Gruss, Bouglione…, qui sont de grands cirques avec des spectacles grandioses, spectacles équestres, acrobates, animaux exotiques, jongleurs, sans oublier les clowns. Mais on a tous connu aussi le tout petit cirque familial, tenu par le père, dresseur et monsieur loyal, la mère écuyère et vendeuse de tickets, la fille jongleuse et vendeuse de programmes, et les trois fils acrobates, clowns et vendeurs de sucreries à l’entracte. Les animaux ? Un cheval, une chèvre savante, un petit singe, un chien et un perroquet.
Les professionnels qui travaillent dans ce contexte, sont souvent des intermittents du spectacle. On travaille en famille et quand on le peut on recrute un artiste qui sera le clou du spectacle, un lanceur de poignard, un ventriloque, un illusionniste. Il faut assurer aussi la technique, l’entretien du chapiteau, la sonorisation, les lumières, l’entretien et la nourriture des animaux, les répétitions. Un travail de bagnard à quoi s’ajoutent les tracasseries administratives qui s’alourdissent d’années en années. Une mairie qui ne veut pas qu’on s’installe, l’inspection du travail, les services fiscaux, la banque….

Bref, en cette période de fêtes de fin d’année, il faut avoir de sacrées convictions et aimer vraiment son métier pour persévérer et continuer à faire sourire les enfants et les parents. Au nom de toute l’équipe de Profession Spectacle j’adresse un joyeux Noël et mes meilleurs voeux de nouvel an à nos lecteurs fidèles et à tous les professionnels du spectacle vivant et de l’audiovisuel quel que soit leur statut – intermittent ou non -, en espérant que nos dirigeants politiques et économiques arrêteront un jour « leur cirque » et permettront à ceux dont c’est le métier de faire le leur.

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde football dessin_roc_johnny_heritage