fbpx

Sélectionner une page

RIP. Jean Douchet : et tout une mémoire cinématographique s’éteint…

RIP. Jean Douchet : et tout une mémoire cinématographique s’éteint…
Publicité

Critique et historien célèbre du cinéma français, par ailleurs écrivain et réalisateur, Jean Douchet est mort aujourd’hui, à l’âge de 90 ans.

Le natif d’Arras, en 1929, commence par des études de philosophie, avant que ne le ratrraper le virus du septième art. Une première collaboration à La Gazette du cinéma, et voilà qu’il rejoint les fameux Cahiers du cinéma, à vingt-huit ans.

Entretenant de grandes amitiés avec les plus grands réalisateurs de son temps, notamment ceux de la Nouvelle-Vague, professeur reconnu aussi bien à l’IDHEC qu’à la Fémis, Jean Douchet s’autorise même à quelques pas artistes, comme acteur dans des films de Jean Eustache, François Ozon ou encore Xavier Beauvois, comme réalisateur, notamment pour la télévision.

Il marque ainsi des générations d’acteurs et de réalisateurs, dont Philippe Le Guay, qui lui rend hommage au nom des réalisateurs membres de l’ARP.

« Jean n’avait pas un discours préétabli sur les films et les cinéastes. Il avait le don de les redécouvrir inlassablement, et de se réinventer chaque fois en même temps. Le titre de son dernier livre, où il livrait les clés de son parcours de cinéaste-cinéphile, c’était L’Art d’aimer : un programme qui résume Jean tout entier. […] Si je devais résumer Jean en une qualité, ce serait la gourmandise. Pour lui, la vie et les films étaient un même festin, qu’il aimait partager comme on partage un repas, une bouteille de vin. La leçon de vie de Jean Renoir en quelque sorte, que Jean avait fait sienne au delà des films. »

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont La DVDéothèque de Jean Douchet.

.



Crédits photographiques : Mariusz Kubik / Wikipédia



 

Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !