fbpx

Sélectionner une page

RIP. Johnny Clegg, surnommé le « Zoulou blanc », est mort.

RIP. Johnny Clegg, surnommé le « Zoulou blanc », est mort.
Publicité

Le chanteur sud-africain Johnny Clegg, fervent opposant à l’apartheid qui a révolutionné la musique en mêlant rythmes zoulou et pop occidentale, est décédé mardi à l’âge de 66 ans des suites d’un cancer.

Surnommé le « Zoulou blanc », Johnny Clegg a puisé dans la culture zoulou son inspiration pour écrire une musique révolutionnaire où les rythmes africains endiablés cohabitaient avec guitare, clavier électrique et accordéon.

L’artiste, qui a vendu plus de cinq millions d’albums dans le monde, a signé de nombreux tubes dont « Scatterlings of Africa » et « Asimbonanga » (« Nous ne l’avons pas vu », en langue zoulou).

Cette chanson, dédiée à Nelson Mandela, le héros de la lutte contre l’apartheid, a été un temps interdite en Afrique du Sud par le gouvernement raciste blanc, avant de devenir un symbole de la nation arc-en-ciel une fois le régime de l’apartheid tombé en 1994.

Sa musique a « contribué à la cohésion sociale » dans une Afrique du Sud divisée, a encore relevé le gouvernement.

 

avec AFP



 

 

Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !