Il criait « Aline » pour « qu’elle revienne », aimait la vie la nuit, le jeu et les voitures rapides : Christophe, dandy décalé de la chanson française, est décédé jeudi à 74 ans des suites d’une maladie pulmonaire, selon sa famille.

« Christophe est parti [hier, jeudi, NDLR]. Malgré le dévouement sans faille des équipes soignantes, ses forces l’ont abandonné. Aujourd’hui, les mots se lézardent … et tous les longs discours sont bel et bien futiles », ont écrit dans un communiqué transmis à l’AFP Véronique Bevilacqua, épouse du chanteur, et sa fille Lucie.

Daniel Bevilacqua, de son vrai nom, avait été hospitalisé et admis en réanimation le 26 mars dans un hôpital parisien en raison d’une « insuffisance respiratoire », selon son producteur de spectacle, Laurent Castanié. Le 10 avril, Véronique Bevilacqua indiquait à l’AFP qu’il était « hospitalisé en réanimation à Brest […] intubé sous sédation profonde. »

Mme Bevilacqua n’a jamais fait mention de la maladie Covid-19 dans ses communiqués, et, interrogée au téléphone par l’AFP dans la nuit de jeudi à vendredi, elle a souligné qu’il était décédé « des suites d’un emphysème », une maladie pulmonaire.

Une longue carrière en quatre tubes

Aline

Les marionnettes

Les mots bleus

Les Paradis perdus

.



Photographie de Une : Christophe au festival des Vieilles Charrues 2014
Crédits : Thesupermat / Wikipédia