Élève de René Simon, l’acteur de théâtre et de cinéma Pierre Haudebourg est mort le samedi 27 février 2021, à Marseille, des suites d’un cancer, à l’âge de 72 ans. Il a joué sous la direction de Jean Anouilh, de Claude Zidi, de Gérard Jugnot ou encore de Robin Renucci.

Du jeune homme discret, mince, ingénu, de ses débuts, spécialisé dans les compositions d’hommes fragiles, parfois androgynes, il interprète par la suite, comme il le disait en plaisantant, surtout des compositions de vieux bourgeois notables types médecins ou avocats, des personnages distingués et pince-sans-rire !

Élève-comédien, il a le privilège de rencontrer plusieurs grands maîtres. Le premier d’entre eux est René Simon, qui sait lui transmettre la passion de cet art singulier. Il est relayé ensuite par Raymond Rouleau dont il est l’assistant pour L’École des femmes avec Isabelle Adjani. Simultanément, il croise le chemin de Pierre Spivakoff avec lequel il a un long compagnonnage artistique à travers ses spectacles originaux et créatifs (Délirante Sarah, Monsieur Vénus ou le rêve fou de Louis II de Bavière, Frayeurs).

Par la suite, sa rencontre avec Jean Anouilh est déterminante. Il interprète l’un des rôles principaux de la pièce La Valse des toréadors aux côtés de Louis de Funès et de Sabine Azéma à Paris, ce qui lui ouvre les portes du cinéma et de la télévision. Il tourne alors sous la direction de nombreux metteurs en scène parmi lesquels Claude Zidi, Jean-Louis Bertucelli, Patrick Volson, Petr Kasowitz, Robert Masoyer, Pierre Cardinal, Gérard Jugnot ou encore Paul Vecchiali, Robin Renucci…

La maturité aidant il s’est lancé dans l’écriture et l’interprétation d’un monologue humoristique, Drôle de strip-tease (mise en scène Nathalie Juvet, festival d’Avignon puis Marseille et sa région), et de Musée surréaliste, qu’il interprètera également. Parallèlement, il exerce divers autres métiers : peinture, architecture, professeur de coaching communication…

 

.


Photographie à la Une : film Jean-Jean de Robin Renucci