Select Page

RIP. Pierre Bellemare, grande figure de l’audiovisuel

RIP. Pierre Bellemare, grande figure de l’audiovisuel
Advertisement

Une « voix reconnaissable entre toutes » s’est tue : l’animateur et conteur Pierre Bellemare, personnalité très populaire de la radio et de la télévision, est mort samedi à 88 ans, suscitant une avalanche d’hommages, dans le monde des médias et de la part de nombreux anonymes.

 

Ce pionnier de l’audiovisuel, père du télé-achat, qui avait également importé en France l’usage du prompteur, est décédé samedi après-midi à l’hôpital Foch à Suresnes, où il avait été admis quelques jours plus tôt pour des examens, a-t-on appris dimanche auprès de sa famille.

« La France perd aujourd’hui une figure populaire au sens le plus noble du terme » a salué le président de la République Emmanuel Macron dans un communiqué. Pierre Bellemare aura marqué de son empreinte unique l’histoire de la radio et de la télévision françaises et accompagné plusieurs générations de Français avec ce timbre, ce débit, ce visage devenus familiers et que les imitateurs croquaient avec affection ».

La ministre de la culture Françoise Nyssen a rendu hommage à ce « pionnier de la radio et de la télévision modernes, conteur inoubliable “d’histoires extraordinaires” ».

Du technicien à l’animateur

Né le 21 octobre 1929 à Boulogne-Billancourt, Pierre Bellemare avait commencé sa grande carrière comme technicien à la radio, avant de produire et d’animer des émissions à partir des années 50. « Avant de révolutionner la télévision, Pierre Bellemare a révolutionné la radio. Dans les années 50 et 60, les plus grandes stars, c’étaient les animateurs radio », a rappelé Michel Drucker dans Le Parisien.

Il restera aussi comme le pionnier du télé-achat en France. « Il avait voyagé sur le Concorde à côté du roi du télé-achat américain, qui lui avait parlé de son aventure. Au retour, il avait convaincu Patrick Le Lay sur TF1 et Jean Drucker sur M6 de lancer ça, raconte sa belle-fille, la journaliste Carole Bellemare. C’était quelqu’un de très modeste et d’érudit […], quelqu’un d’infatigable qui se qualifiait de monteur de projets, il voulait toujours inventer quelque chose ».

A 82 ans, il s’était aussi lancé dans la chanson, en interprétant des standards. Dans son second album sorti fin 2016, il reprenait des titres de Boris Vian, Serge Reggiani et Marcel Mouloudji, fredonnant l’amour, les joies et les peines.

Pierre Bellemare était père de trois enfants, issus de deux mariages, et avait cinq petits-enfants.

[avec AFP]



Photographie de Une – Pierre Bellemare à la Forêt des Livres 2014 (crédits : ActuaLitté / Flickr)



 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage