Select Page

« Sugarland » : Supersize me en Australie

« Sugarland » : Supersize me en Australie
Advertisement

L’acteur-réalisateur-scénariste australien Damon Gameau a décidé de se soumettre pendant soixante jours à un régime riche en sucre. Pas de glaces ni de bonbons. Pas de calorie supplémentaire par rapport à son alimentation habituelle. Uniquement des produits « light » : des smoothies, des céréales, des barres chocolatées… en bref des « aliments avec des fleurs, des abeilles et des couchers de soleil sur les étiquettes ».

★★☆☆

L’équivalent de quarante cuillères à café de sucre par jour soit la consommation moyenne d’un Australien. Le résultat : 8,5 kg en plus, 11 cm de tour de taille supplémentaire, des boutons et de la mauvaise humeur.

Damon GAMEAU, Sugarland, Australie, 2014, 90mn (affiche)Une expérience humaine : un faux suspense

« Sugarland » se présente à la fois comme une expérience humaine et un documentaire scientifique. Les deux ont leurs limites.

L’expérience humaine, c’est celle que le réalisateur mène sur son propre corps. On partage la gêne de sa compagne à le voir transformer en cobaye.

Mais on sait en même temps que l’expérience monitorée par une batterie de médecins ne tournera pas en eau de boudin.

Sugarland entretient par là même un faux suspense peu convaincant.

Un documentaire scientifique ludique mais… déjà vu

Le documentaire scientifique est à la fois instructif et ludique.

On apprend grâce à lui ses caractéristiques (glucose, fructose, saccharose…), ses effets appétissants et addictifs, son histoire (comment le gras a été diabolisé et le sucre étrangement amnistié).

On le fait sur un mode très ludique qui n’est pas sans rappeler les tics de Michel Gondry : les images des scientifiques interviewés sont incrustés sur les emballages des aliments ou les portes d’un frigo, rompant agréablement la monotonie qui caractérise des documentaires plus conventionnels. C’est marrant un moment, et lassant bientôt. Le rap final qui clôt le film était sans doute de trop.

Mais surtout Sugarland a un défaut rédhibitoire. Il vient après Supersize me, le documentaire américain de Morgan Spurlock qui avait pris pendant deux mois tous ses repas au McDonald’s pour dénoncer les dangers d’une alimentation trop riche.

Tony PARODI

 



Damon GAMEAU, Sugarland, Australie, 2014, 90mn

  • Sortie française : 24 janvier 2018
  • Genre : documentaire
  • Titre original : That Sugar Film
  • Distribution : L’Atelier d’Images et Tanzi Distribution

En savoir plus avec Chacun cherche son film : Sugarland

Damon GAMEAU, Sugarland, Australie, 2014, 90mn



Découvrir toutes nos critiques de films



 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde football dessin_roc_johnny_heritage