Select Page

Comment la vitesse conditionne-t-elle le rapport au monde dans le cinéma de Martin Scorsese ?

Comment la vitesse conditionne-t-elle le rapport au monde dans le cinéma de Martin Scorsese ?
Advertisement

Jean-Baptiste Thoret s’intéresse à la manière dont la vitesse conditionne le rapport au monde dans le cinéma de Martin Scorsese : de La Valse des pantins au Loup de Wall Street, les personnages passent beaucoup de temps et de séquences à changer de place, à vouloir échanger, à envier la position de l’autre jusqu’à le remplacer parfois, à organiser des flux, mais de quel genre d’échange les héros scorsesiens sont-ils porteurs ? De quelle vision du monde contemporain ? Enfin, quel est le sens de cette vitesse, si caractéristique du style de son auteur ?


Chaque jour, à 14h, Profession Spectacle sélectionne pour vous une vidéo.

Retrouvez l’intégralité de notre sélection sur Vidéo 14.

Advertisement

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !

Facebook