Select Page

Un an après sa mort, Omar Sharif : une biographie en 5 films

Un an après sa mort, Omar Sharif : une biographie en 5 films
Advertisement

Il y a un an, le 10 juillet 2015, mourait Omar Sharif. Né en 1932 à Alexandrie dans une famille d’origine libanaise et catholique (melkite), Omar Sharif – Michel Dimitri Chalhoub de son vrai nom – intègre la prestigieuse Royal Academy of Dramatic Art de Londres, dont il sort diplômé à 22 ans. À son retour en Égypte, il gravit rapidement les échelons et occupe les rôles principaux de près d’une trentaine de films égyptiens au cours de sa carrière.

Faten Hamama et Omar Sharif

Faten Hamama et Omar Sharif

Lorsqu’il revient en Égypte en 1954, le réalisateur Yous­sef Chahine le repère et lui propose un film aux côtés de la jeune star du cinéma arabe Faten Hamama ; celle-ci est alors mariée à un réalisateur égyptien, de 12 ans son aîné. Les amoureux font scandale, d’autant qu’Omar Charif est chrétien. Le jeune homme n’hésite pas, la belle vaut bien une shahâda : il se convertit à l’islam pour pouvoir l’épouser. Un couple mythique du cinéma égyptien est né. Deux ans plus tard, en 1957, Faten Hamam donne naissance à Tariq.

En 1962, il interprète le prince du désert Ali Ibn Kharish dans sa première superproduction internationale, Lawrence d’Arabie de David Lean, aux côtés de Peter O’Toole, film pour lequel il prend le nom de « Omar Sharif ». Il obtient un Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle et une nomination pour l’Oscar du Meilleur Second Rôle en 1963.

Il s’installe alors à Hollywood, où il signe un contrat de sept ans avec les studios hollywoodiens Columbia Pictures. Faten Hamama refuse de les suivre, lui et son fils ; c’est la rupture.

Trois ans plus tard, il joue le poète médecin russe Youri Jivago dans Le Docteur Jivago de David Lean, avec pour partenaire Julie Christie. Cette prestation lui vaut le Golden Globe Award du Meilleur Acteur en 1965.

Les cinéastes se l’arrachent :  Henri Verneuil, Andrzej Wajda, Alejandro Jodorowsky, Francesco Rosi, John McTiernan, David Zucker, Jim Abrahams Roland Emmerich, Jim Sheridan… Il joue avec Jane Seymour, James Coburn, Antonio Banderas, Anita Ekberg, Gregory Peck, Anthony Quinn, Lea Massari, Catherine Deneuve, Jean-Paul Belmondo, Viggo Mortensen, Jeanne Moreau, Sophia Loren, Grace Jones, Michael Caine, Gregory Peck, Julie Andrews, Claudia Cardinale…

L’année 2013 reste celle des grandes récompenses : Omar Sharif est lauréat du trophée Actor’s Mission Award lors du Art Film Festival de Trenčianske Teplice, lauréat du prix pour l’ensemble de sa carrière lors du Festival international du film de Dubaï et reçoit surtout un Lion d’or pour sa carrière à la Mostra de Venise.

En 2004, Omar Sharif reçoit le César du meilleur acteur pour son rôle d’épicier turc et philosophe dans Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran, de François Dupeyron.

Avec près de 80 films à son actif en 60 années de carrière, Omar Sharif a traversé toute la deuxième partie du XXe siècle cinématographique. Atteint de la maladie d’Alzheimer, Omar Sharif meurt d’une crise cardiaque le 10 juillet 2015.

Vanessa LUDIER

Bonus : deux interviews d’Omar Sharif à près de 40 ans de distance…

 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage