Vincent Jean succèdera à Catherine Gamblin-Lefèvre, directrice-fondatrice de Chorège, à compter du 1er février 2021. 

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, en accord avec Hervé Maunoury, maire de Falaise, Jean-Philippe Mesnil, président de la communauté de communes du pays de Falaise, Jean-Léonce Dupont, président du département du Calvados, Hervé Morin, président du conseil régional de Normandie, et Nicolas Kepa, président de Chorège, a donné son agrément à la nomination de Vincent Jean à la direction de Chorège | Centre de développement chorégraphique national (CDCN) de Falaise, à compter du 1er février 2021.

Après un parcours d’études supérieures en lettres modernes et en stratégie du développement culturel, Vincent Jean débute son activité professionnelle à Avignon, où il exerce en tant qu’animateur au Centre social La Fenêtre, médiateur-conférencier au musée d’art contemporain / Collection Lambert, et coordinateur aux Archives du film expérimental.

En 2007, il est recruté à La Garance, Scène nationale de Cavaillon, pour y occuper le poste de chargé de développement des publics jusqu’en 2013, avant de rejoindre le projet chorégraphique mis en œuvre par Eliane Dheygère, directrice de la Scène conventionnée Le Vivat à Armentières. Pendant cinq années, à la découverte de ce nouveau territoire, il œuvre en tant que directeur du pôle public et conseiller à la programmation, notamment pour le Festival Vivat la danse.

Depuis 2018 et jusqu’en avril 2020, Vincent Jean exerçait les fonctions de directeur des relations avec le public et de conseiller artistique de la Scène nationale Douai-Arras, Tandem. Le projet de Vincent Jean, intitulé « Maintenant », est construit autour d’enjeux tels que la parité, la diversité, le développement durable et les droits culturels. Il propose pour Chorège, jeune CDCN labellisé en décembre 2019, une vision dynamique. Cette vision s’inscrit dans la continuité de l’action développée sur le territoire depuis 1993 par Catherine Gamblin-Lefèvre, directrice-fondatrice de Chorège, avec une attention particulière à la pratique chorégraphique en amateur, à destination d’un public large et de toutes générations. Mais elle s’appuie aussi sur le développement du soutien à la création et à la diffusion d’œuvres chorégraphiques, grâce notamment au renforcement des accueils en résidence d’équipes artistiques au CDCN. Dans un esprit d’ouverture à d’autres disciplines artistiques, le projet de Vincent Jean se propose en outre de développer des liens et de nouvelles collaborations artistiques sur le riche territoire normand.

.



Crédits photographiques : Viault / Wikipédia



.