fbpx

Sélectionner une page

“Vis Motrix”, par la Cie Cocoondance, dirigée par la chorégraphe suisse Rafaele Giovanola

“Vis Motrix”, par la Cie Cocoondance, dirigée par la chorégraphe suisse Rafaele Giovanola
Publicité

Vis Motrix, spectacle de la compagnie Cocoondance, dirigée par la chorégraphe suisse Rafaele Giovanola, évoque un autre millénaire, un autre monde. Un règne où transhumanisme et transes antiques animent une haletante métamorphose des corps.

Dossier de presse

Présentation

D’où vient l’âme du mouvement ? Dans quel monde Rafaële Giovanola est-elle allée chercher Vis Motrix ? Danseuses tribales secouées de vibrations électriques, invasion d’aliens à peine échoués sur scène, nid d’araignées au réveil, on ne sait de quelle espèce ni de quel espace proviennent ces quatre créatures hybrides. Pieds et mains aimantés au sol, dans un perpétuel mouvement robotique et félin, les corps traversent la scène et l’air, mis en tension sur le crescendo sonore de la ligne musicale de Franco Mento. Ni sursauts ni convulsions ne les détacheront jamais de ce sol. Vis Motrix est une expérience de sidération, un spectacle qu’hypnotisent l’invention des mouvements et la virtuosité de ses interprètes.

Réalisé durant la résidence de trois ans qui a accueilli la chorégraphe au Théâtre du Crochetan à Monthey, Vis Motrix sort du laboratoire de recherche qu’elle met en place sur les techniques du break et du krumping. Ces danses urbaines nées en Californie dans les années 2000, essentiellement pratiquées par les hommes en battles de solos, Rafaële Giovanola les adapte pour les danseuses de sa compagnie CocoonDance. Vis Motrix est la réponse à Momentum, créé une année auparavant pour trois hommes sur les mouvements du parkour, autre technique de rue née à Paris dans les années 1990, qui consiste à affronter et dépasser les obstacles urbains. L’un et l’autre transposent les corps humains dans une nouvelle dimension virtuelle et abyssale.

CocoonDance est une compagnie fondée à Bonn en 2000 par la chorégraphe Rafaële Giovanola et le dramaturge Rainald Endrass, depuis 2016 elle est compagnie en résidence au Théâtre du Crochetan Monthey.

Leurs créations se caractérisent par l’exploration de différentes perspectives perceptuelles du mouvement et du corps. Les questions posées lors de ces recherches à travers le corps et le mouvement ne sont jamais à la quête de réponses définitives, elles ouvrent et découvrent des espaces de réflexion et de mouvement qui incluent intentionnellement le spectateur en concevant l’espace performatif comme un nouvel espace d’interaction et de partage.

Renseignements & Distribution

Durée : 40mn
Public : non renseigné

Chorégraphie, mis au scène : Rafaële Giovanola
De et avec : Fa-Hsuan Chen, Martina De Dominicis, Tanja Marín Friðjónsdóttir, Susanne Schneider, Marie Viennot
Composition : Franco Mento
Éclairage, espace : Gregor Glogowski
Costumes : Annika Ley
Assistance chorégraphique : Leonardo Rodrigues
Photos : Klaus Fröhlich
Dramaturgie, concept : Rainald Endraß
Diffusion : Mechtild tellmann kulturmanagement

Où voir le spectacle ?
– Du 28 au 30 janvier : Théâtre du Crochetan
– Du 13 au 15 février : Festival Antigel à Genève
– 4 et 5 mars : Kammerspiele 2 Munich German DancePlattform 2020

Suivre la compagnie CocoonDance : site internet / Facebook

.



Publicité

Laisser un commentaire

NOUVEAUTÉ

lancement_le_cahier_pro_profession_spectacle_mag-dossier_juridique_social_pour_employeurs_spectacle

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Newsletters

Les dessins de Caly

dessin de Caly Franck Riester ministre tension avec les artistesBande Dessinée auteur festival Angoulême dessin CalyCaly - Joyeux NoëlCaly - Dessin année 2020