Select Page

« Volontaire » : La Marine recrute (h/f)

« Volontaire » : La Marine recrute (h/f)
Advertisement

Volontaire (adj.) : Qui veut fermement arriver à réaliser sa volonté.
Volontaire (nom commun) : Qui a contracté un engagement dans l’armée de son plein gré (masculin et féminin identiques).

Hélène Fillières joue sur les mots. Elle met en scène une jeune étudiante qui, après de solides études, décide de s’engager dans la Marine. Mais surtout, elle raconte comment une femme, à force de détermination et de volonté, va réussir à se faire une place sans rien nier de sa féminité dans une institution qui ne lui était pas spontanément accueillante.

Hélène Fillières, Volontaire, avec Lambert Wilson et Diane Rouxel (affiche)Laure fait le choix des armes, sans trop qu’on sache pourquoi, alors que tout dans son histoire familiale aurait dû la conduire à des choix moins conservateurs. La première scène la filme de dos, avec son fiancé face à ses parents (Josiane Balasko et André Marcon en parents bobo) qui ne comprennent pas son choix et le récusent.

Et c’est l’arrivée à l’École navale où la jeune aspirante est immédiatement affectée (sans formation initiale ?) au secrétariat du directeur des études, le redoutable commandant Rivière (patronyme cocasse pour un officier de marine).

Le rôle est interprété par Lambert Wilson, la tempe grisonnante, toujours aussi séduisant, qui joue presque trop bien le trouble de l’homme mûr face à la beauté de la jeunesse. C’est que le regard bleu corail de Diane Rouxel, sa blondeur hyperboréenne, en troubleraient plus d’un. Pendant tout le film, la jeune engagée brûlante de désir et le vieux marin (d’eau douce ?) se croisent, se frôlent, s’attirent, s’évitent. L’épilogue élégant a des airs de Lost in Translation.

Cette histoire d’amour réussirait presque à nous faire oublier l’histoire de Laure. C’est qu’elle n’a rien que de très banale. Comme il était prévisible, la jeune femme va se jouer des résistances semées son chemin pour atteindre son but : coiffer le célèbre « béret » vert (non ! ce n’est pas un spoiler ! c’est l’affiche du film !). Cette histoire, jouée d’avance, n’a rien de très intéressant, ni de très palpitant. La Marine – dont on sait combien, depuis la fin de la conscription, elle est en mal de bras – aurait voulu tourner un clip de recrutement, elle ne s’y serait pas pris autrement.

Tony PARODI

 



Hélène Fillières, Volontaire, France, 2018, 97mn

  • Sortie : 6 juin 2018
  • Genre : comédie dramatique
  • Classification : non renseigné
  • Avec Lambert Wilson, Diane Rouxel, Josiane Balasko, André Marcon, Corentin Fila, Alex Descas, Hélène Fillières, Pauline Acquart, Jonathan Couzinié, Jeanne Guittet, Marc Fraize, Valentine Cadic.
  • Scénario : Mathias Gavarry
  • Image : Éric Dumont
  • Musique : Bruno Coulais
  • Distribution : Gaumont Distribution

En savoir plus sur le film avec CCSF : Volontaire

Hélène Fillières, Volontaire, avec Diane Rouxel



Découvrir toutes nos critiques de films



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage