fbpx

Sélectionner une page

« Whitney » : black soul

« Whitney » : black soul
Publicité

Whitney Houston (1963-2012) fut l’une des chanteuses pop les plus célèbres de son temps. Elle aurait vendu plus de 200 millions d’albums et de singles. Son premier album, sorti en 1985, disque de diamant, enregistre les meilleures ventes de tous les temps pour un artiste solo et contient trois singles classés numéro un : « Saving All My Love for You », « How Will I Know » et « Greatest Love Of All ».

Kevin Macdonald, Whitney, affiche film documentaireSon deuxième est, dès sa sortie en juin 1987, en tête des “charts” avec notamment le hit « I Wanna Dance with Somebody (Who Loves Me) ». En 1992, la gloire de Whitney Houston est à son apogée avec le film Bodyguard et sa bande originale vendue à 44 millions d’exemplaires à travers le monde.

Mais vampirisée par sa famille, brutalisée par son mari, la star sombre peu à peu dans la drogue. Elle ne s’en relèvera jamais.

Le réalisateur britannique Kevin Macdonald prend son temps pour raconter la vie de Whitney. Il y consacre deux heures, qui passent sans regarder sa montre tant l’histoire de la jeune fille de Newark est captivante. On a beau en connaître les principales étapes et l’issue fatale, on la regarde sans s’ennuyer.

Le réalisateur, qui a déjà signé des documentaires consacrés à Eric Campbell, Mick Jagger, Bob Marley, ne force pas son talents en alternant paresseusement les images d’archive et les interviews face caméra des proches de l’actrice. On ne lui en fera pas grief. La raison de notre indulgence ? Sans doute la sympathie coupable qu’on nourrit, comme tous les fans du Top 50 qui finirent leur adolescence dans les années 1985-1987 et achetèrent avec leur argent de poche la cassette ou le 33 tours Whitney dans ces années-là.

Whitney ressemble à Amy sorti il y a trois ans, car la – courte – vie de Amy Winehouse ressemble à celle – un peu plus longue – de Whitney Houston. Même talent fou, même succès mondial, même famille toxique, même inéluctable plongée dans l’addiction.

Avec un chouïa de putasserie, Kevin Macdonald remue les histoires sales et étale ce qu’on reproche aux tabloïds de dévoiler. Le voyeurisme du spectateur en est récompensé. Mais son cœur s’étreint, au moins autant à l’évocation du destin de la chanteuse qu’à celui de sa fille, enfant unique d’un couple toxique, ballottée d’une salle de concert à l’autre, plongée par mimétisme dans la drogue et morte à vingt-deux ans d’une overdose dans sa baignoire dans des circonstances analogues à celles du décès de sa mère.

Tony PARODI

 



  • Sortie : 5 septembre 2018
  • Genre : documentaire
  • Classification : tous publics
  • Distribution : ARP Selection

En savoir plus sur le film avec CCSF : Whitney

Kevin Macdonald, Whitney, film documentaire



Découvrir toutes nos critiques de films



Publicité

Laisser un commentaire

A l’affiche

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !

RSS Les blogs du Mag’