Select Page

RIP Marc Nicolas, directeur de la Fémis (1957-2016)

RIP Marc Nicolas, directeur de la Fémis (1957-2016)
Advertisement

Né le 17 juin 1957 à Sidi Bel Abbès en Algérie, Marc Nicolas, est diplômé de l’École supérieure de commerce de Paris avec, en parallèle, une maîtrise d’études cinématographiques. Grand spécialiste de l’économie du cinéma et du financement de l’industrie cinématographique, il s’est notamment interrogé sur les mutations de ce secteur et sur les modes de financement du cinéma en France. Il est mort des suites d’une longue maladie, à 59 ans.

Biographie

Il commence sa carrière en 1983, comme chargé de mission près du président du Conseil national de la communication audiovisuelle (CNCA), poste qu’il occupe deux ans.

Entre 1989 et 1993, il travaille comme conseiller technique au cabinet de Jack Lang, alors ministre de la culture et de la communication, avant de devenir chef du département des études et de la prospective du ministère de la culture, jusqu’en 1997, puis directeur adjoint de la communication au cabinet de Catherine Trautmann, le temps d’une petite année.

En 2001, il est nommé directeur de la Fémis, poste qu’il occupe jusqu’à tout récemment.

Entretien de Marc Nicolas sur les 20 ans de la FÉMIS : site des Cahiers du Cinéma.

Bibliographie

Il a écrit de nombreux articles dans les revues nationales et internationales telles Les Cahiers du cinéma, Positif, Traverses

Il a coécrit plusieurs ouvrages :

  • La Demande de cinéma, avec X. Greffe et F. Rouet, Editions Anthropos, 1991
  • Le Cinéma vers son deuxième siècle, avec Jean-Michel Frodon et Serge Toubiana, Edition Le Monde, 1996

Il a réalisé deux courts métrages :

  •  Le Deuxième Voyage
  • Autour de l’effet Koulechov

Hommage d’Audrey Azoulay, ministre de la culture

« Grand serviteur de l’Etat, Marc Nicolas était un ardent défenseur de la culture, profondément convaincu qu’elle est le ciment du pacte républicain. Il a placé sa vie au service de la création, de la diversité et de l’ouverture à la jeunesse.

Grand cinéphile, très attaché au service public, il a œuvré sans relâche au développement et au renouvellement du cinéma français, au CNC, auprès des ministres de la Culture Jack Lang et Catherine Trautmann et à la Fémis, qu’il a dirigée avec talent pendant quatorze ans. Il a marqué de son empreinte cette prestigieuse institution, en élargissant considérablement le champ de ses enseignements et en l’ouvrant à la jeunesse des quartiers populaires.

Le cinéma français lui doit beaucoup. C’était un militant de la culture, un ami et un stratège. »

Hommage de Frédérique Bredin, présidente du CNC

« Le cinéma français perd avec Marc Nicolas un serviteur passionné. Toute sa vie au contact de la création et des professionnels, Marc Nicolas a œuvré inlassablement à l’avenir du cinéma et de l’audiovisuel. […]

Directeur général de La Fémis de 2002 à 2016, il a su faire entrer l’école dans le XXIe siècle.  Il a renforcé sa renommée  internationale par de nombreux partenariats avec des écoles du  monde entier. Il a également été très attentif à l’ouverture sociale de l’école et à l’expression des différents courants artistiques qui font la richesse de notre cinéma. Sous son impulsion, La Fémis s’est également ouverte à l’enseignement de tous les métiers du cinéma et a su s’adapter à toutes les mutations du secteur, de la révolution numérique aux nouvelles écritures.

Ses actions portent la marque d’un amour profond pour le 7e art et d’un grand respect du service public. »

Vanessa LUDIER

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage