Select Page

12 juin 1917 : la « légende » Palestrina conquiert Hans Pfitzner

12 juin 1917 : la « légende » Palestrina conquiert Hans Pfitzner
Advertisement

Instant classique – 12 juin 1917… 101 années jour pour jour. C’est alors qu’il est chef assistant de l’opéra de Mayence que Hans Pfitzner prend connaissance de ce qui est présenté par le musicologue Wilhelm Ambros comme une légende selon laquelle, autour des âpres débats du Concile de Trente, le compositeur Pierluigi da Palestrina a sauvé l’art du contrepoint et la musique à destination de l’Église en réalisant une Messe du Pape Marcel considérée comme parfaite.

Hans Pfitzner tient là l’histoire de sa vie, qui l’occupera presque vingt ans. Après un long travail préparatoire, il écrit lui-même le livret pendant plus de deux ans, entre 1909 et 1911, avant de passer les quatre années suivantes à peaufiner sa partition.

C’est le Théâtre du Prince Régent de Munich qui accepte l’œuvre et c’est Bruno Walter, l’un de ses amis, qui non seulement la dirigera mais en assurera également la mise en scène. À grands renforts de publicité autour de la création, celle-ci est un triomphe pour Pfitzner qui y voit un modèle de « l’art allemand », en écho aux dernières mesures des Maîtres-Chanteurs de Wagner.

Fréquemment repris en terme germanique, l’opéra n’a pas conquis les scènes internationales en dépit de ses incontestables beautés. Sans doute la personnalité très antipathique de Hans Pfitzner, conservateur et même réactionnaire, qui épousera sans l’ombre d’une hésitation le nazisme, n’y est pas pour rien. Mais son Palestrina est traversé d’un souffle et d’une invention musicale qui inspirera même un Paul Hindemith dans son propre Mathis der Maler.

Bruno Walter, lui-même contraint à l’exil par le régime nazi, défendra pourtant toujours cet opéra âpre, déclarant peu avant sa mort : « Malgré toutes les tristes expériences d’aujourd’hui, je suis toujours persuadé que Palestrina perdurera. L’œuvre a tous les éléments de l’immortalité ».

Voici le magnifique prélude de cet opéra dans une interprétation étirée, qui lui rend pleinement justice, par les Berliner Philharmoniker sous la baguette de Ferdinand Leitner, il y a près de 60 ans.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Photographie de Une – Rue de Palestrina, ville située près de Rome (crédits : LPLT / Wikipédia)



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage